Connectez-vous

Tracer une voie vers la démocratie en Gambie (ONU)

Mercredi 22 Juin 2022

Après deux décennies de dictature, la Gambie est sur la voie de la démocratie et du respect des droits de l'homme. L'ONU travaille en étroite collaboration avec le gouvernement pour y parvenir, un processus qui implique de faire face au passé violent du pays. Pour Isatou Ceesay et Tombong Njie, le terme « chasse aux sorcières » n'est pas une métaphore.
 
Sous le régime de l'ancien dictateur Yahya Jammeh, elles ont, toutes les deux, été littéralement condamnées comme sorcières. « Il a placé des gens en prison, les a torturés, et c'était leur fin », dit Mme Ceesay. « Nous étions tellement gênés de sortir. Nous ne sommes pas des sorcières », ajoute Mme Njie.
 
Au cours de ses 22 années au pouvoir, l'ancien Président Jammeh a gravement affaibli les institutions et l'appareil de sécurité du pays. Le régime était caractérisé par le harcèlement ; la torture ; le meurtre de personnalités politiques, de journalistes, de militants et d'étudiants ; et d'importantes violences sexuelles et sexistes à l'égard des femmes et des enfants.
 
Mme Ceesay, Mme Njie et de nombreux autres Gambiens portent encore les cicatrices des abus de la campagne de chasse aux sorcières, qui a débuté en 2009 et a duré plusieurs années. Les victimes ont lutté pour échapper à la stigmatisation associée aux sorcières. (ONU)
Nombre de lectures : 63 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter