Connectez-vous

Tchad : un climat tendu avant les élections

Mardi 6 Avril 2021

Idriss Déby Itno, président du Tchad
Idriss Déby Itno, président du Tchad
Le 11 avril prochain, le Tchad se rendra aux urnes. Une élection présidentielle qui se déroulera de nouveau dans un climat tendu. Des défenseurs des droits de l'Homme, des membres de la société civile, des opposants voire des journalistes se plaignent de la répression des services de sécurité. Ces voix discordantes sont en effet perçues comme des ennemis du pouvoir en place. Certaines parmi elles sont incarcérées, disparaissent, assassinées ou contraintes à l'exil.
 
Pourtant, l'arrivée au pouvoir du président Idriss Déby Itno, il y a 30 ans, avait suscité de l'espoir au sein des populations. L'histoire de l'opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh est l'une des illustrations les plus palpables de la répression contre les adversaires au pouvoir d'Idriss Déby. L'opposant est porté disparu depuis février 2008. Il y a aussi les cas de Moïse Nodji Ketté, président du Comité du sursaut national pour la paix et la démocratie, abattu dans le sud du pays en septembre 2000 et d'Abbas Koty Yacoub, compagnon d'armes du Président Deby, qui a été abattu en octobre 1993 à N'Djamena. (DW)
 
 
 
Nombre de lectures : 77 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter