Connectez-vous

Présidence française de l’UE : priorité aux dossiers africains

Mercredi 27 Octobre 2021

C’est au Caire en 2000 que des discussions se sont tenues pour la première fois au niveau continental entre l’Afrique et l’Europe, à Lisbonne que les deux continents ont lancé une stratégie commune Afrique-UE. Depuis, les réunions ont pris leur vitesse de croisière : elles ont lieu tous les trois ans, tantôt en Afrique, tantôt en Europe. Dans moins de trois mois, ce sera au tour de la France de prendre la présidence tournante de l’Union européenne (UE). Et le président Emmanuel Macron compte bien y jouer sa partition.
 
Ces derniers jours, on en apprend un peu plus sur les thèmes qui seront au cœur des débats. Parmi eux, l’immigration. Le président français a réaffirmé mardi 26 octobre qu’il souhaitait gérer le problème migratoire au niveau européen ; il a exprimé le vœu qu’un nouveau traité Europe-Afrique soit signé au cours des mois à venir.
 
« L’un de mes objectifs sous présidence française [de l’UE] est d’essayer de rebâtir un traité de paix et d’amitié avec l’Afrique, où une des données sera comment les Européens donnent la capacité à la jeunesse africaine d’avoir des opportunités dans son continent », a-t-il plaidé lors d’un « dîner des protestants ». « Il faut penser avec les États d’origine une politique migratoire beaucoup mieux organisée, en particulier avec l’Afrique », a-t-il dit, tout en réclamant une meilleure protection contre les migrations illégales, leur reconduite systématique dans leur pays d’origine et une réforme de l’espace Schengen. (Le Point)
 
Nombre de lectures : 81 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter