Connectez-vous

Nouvelles restrictions en Europe face à la pandémie

Vendredi 25 Septembre 2020

L’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni font partie des pays européens qui ont annoncé de nouvelles mesures de sécurité sanitaire ce vendredi en raison de l’accélération de la pandémie de Covid-19.
 
 Madrid, Berlin, Moscou, le Pays de Galles ou encore Israël ont annoncé vendredi de nouvelles mesures sanitaires face à l’épidémie de coronavirus. Celle-ci continue d’accélérer en Europe et pourrait faire deux millions de morts dans le monde selon l’OMS.
 
La région de Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne, s’apprête à étendre à de nouvelles zones les restrictions déjà en place. À partir de lundi, environ 167’000 habitants supplémentaires ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons précises: aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener leurs enfants à l’école.
 
Au total, un peu plus d’un million de personnes, sur un total de 6,6 millions, sont maintenant soumises dans la région de Madrid à ces nouvelles restrictions. Ces mesures ont cependant été jugées insuffisantes par le gouvernement espagnol, qui a appelé à les étendre à toute la capitale.
 
Point de basculement à Londres
 
Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé en Europe avec près de 42’000 morts, près de la moitié du Pays de Galles, dont la capitale Cardiff, va faire l’objet d’un confinement local.
 
Le ministre gallois de la Santé Vaughan Getting a annoncé vendredi qu’à partir de 18h00 dimanche, il serait interdit d’entrer ou de quitter les villes de Cardiff et Swansea sans raison valable, professionnelles ou scolaires par exemple. Les mêmes dispositions entreront en vigueur la veille à Llanelli.
 
Londres a de son côté été ajouté vendredi à la liste des zones sous étroite surveillance du gouvernement. «Londres se trouve actuellement à un point de basculement très inquiétant», a souligné le maire travailliste Sadiq Khan.
 
Liste élargie en Allemagne
 
L’Allemagne a de nouveau élargi vendredi sa liste de régions à risque, qui comprend désormais le Luxembourg voisin et l’ensemble de la République tchèque, en raison d’une recrudescence des cas d’infection au Covid-19.
 
Cette nouvelle actualisation, établie par l’institut de veille sanitaire Robert Koch, intervient deux jours seulement après l’ajout dans la «liste rouge» allemande de nombreuses régions réparties dans onze pays européens, notamment en France.
 
Le ministère des Affaires a mis en garde contre «les voyages touristiques, non indispensables» à destination de ces nouvelles zones, où le nombre de nouvelles infections au Covid-19 dépasse désormais le plafond de 50 cas pour 100’000 habitants sur sept jours.
 
Les touristes revenant de ces territoires seront dans l’obligation de se soumettre à un test de dépistage, et d’observer une quarantaine à leur retour dans l’attente du résultat.
 
Seniors confinés à Moscou
 
En Russie, la ville de Moscou, confrontée à un nouvel essor des contaminations, a demandé vendredi aux seniors de se confiner, et aux entreprises de privilégier le télétravail.
 
Les mesures prises par plusieurs pays européens reflètent l’inquiétude des autorités devant l’augmentation du nombre des malades. Au total, 5’128’975 cas ont été recensés en Europe, dont 228’459 ont été mortels.
 
Dans le monde, la pandémie approche le cap d’un million de morts, avec 984’068 décès depuis fin décembre, selon un bilan établi vendredi par l’AFP. Deux millions de morts du Covid-19, soit le double, est un chiffre «très probable» si tout n’est pas fait pour combattre la pandémie, a estimé vendredi un haut responsable de l’OMS.
 
Accélération en Europe
 
La pandémie a légèrement accéléré cette semaine, avec 295’000 nouveaux cas enregistrés par jour dans le monde, soit 3% de plus que la semaine précédente. Mais c’est en Europe que le rythme des contaminations accélère le plus (+22% par rapport à la semaine précédente).
 
En France, 16’096 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures, un record depuis le début des tests à grande échelle. Dans le pays, l’épidémie est toujours dans «une phase ascendante», a averti l’agence gouvernementale Santé publique France, relevant plusieurs points «inquiétants» pour les semaines à venir.
 
Vendredi, des élus de droite et de gauche et des entrepreneurs ou commerçants ont manifesté pour protester contre la fermeture totale des bars et restaurants dans la métropole d’Aix-Marseille, seule zone classée «en alerte maximale» avec la Guadeloupe. Onze autres métropoles, dont Paris, ont été placées en «zone d’alerte renforcée», avec une fermeture des bars à partir de 22 heures.
 
Israël restreint les vols
 
Le gouvernement israélien a de son côté annoncé vendredi de nouvelles restrictions sur les vols internationaux. Dans ce pays, depuis vendredi à 14h00, les synagogues sont fermées, sauf pour Yom Kippour, le jour du pardon, célébré dimanche soir et lundi.
 
Le carnaval de Rio est lui aussi victime de la pandémie: les organisateurs de cet événement festif emblématique en Amérique du Sud ont décidé de reporter sine die son édition 2021. (ATS/NXP)
 
Nombre de lectures : 211 fois












Inscription à la newsletter