Connectez-vous

Migrants : le Pape est là, la Nupes somme Emmanuel Macron "d'ouvrir ses oreilles" sur ce sujet brûlant

Vendredi 22 Septembre 2023

Alors qu'un rassemblement est organisé par La France insoumise, ce vendredi à Marseille, "en solidarité avec les victimes de la barbarie anti-migrants", plusieurs députés ont demandé au président "d'ouvrir ses oreilles".

Le pape François arrive en France ce vendredi après-midi. Accueilli par Élisabeth Borne, il doit se rendre à la basilique Notre-Dame-de-la-Garde pour guider une prière à la Vierge Marie avec le clergé diocésain, selon France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, et va rendre un hommage aux marins et aux migrants disparus en mer. 

L'occasion pour la gauche de lancer un message à Emmanuel Macron, qui doit assister à la messe au stade Vélodrome  ce samedi. Invitée de la matinale de LCI  ce vendredi, la députée de Seine-Saint-Denis, Clémentine Autain, a conseillé au président français d'"ouvrir ses oreilles au message que délivre le pape François sur les migrants".

Seulement, si Clémentine Autain considère que c'est "une bonne nouvelle", elle en est persuadée : "Il n'en prend pas du tout le chemin." 

Et la députée de Seine-Saint-Denis d'enfoncer le clou : "C'est un message d'humanité et nous sommes dans un moment où le président de la République a décidé de mettre à l'ordre du jour une énième loi qui va durcir encore les conditions d'accueil", a-t-elle fustigé sur LCI. 

De son côté, Sandrine Rousseau n'a pas visé clairement le président français, mais a sous-entendu, comme Clémentine Autain, qu'il devrait "écouter le message".

Emmanuel Macron "pas à sa place"

"Son message sur l'accueil des personnes migrantes est extrêmement courageux", a mis en avant la députée écologiste de Paris sur Sud Radio. Et de compléter : "Il a une parole qu'on entend de moins en moins, qui est une parole de sensibilité à l'autre." 

Pour elle, le discours du Pape est "utilitariste sur l'immigration économique" qui s'oppose à celui de "rejet, avec l'idée d'un grand remplacement", qui est selon elle "complètement fantasmé". 

Sandrine Rousseau ajoute : "Et là, on a quelque chose qui remet l'église au milieu du village, c'est de dire : 'Un homme est un homme, une femme est une femme et, quelle que soit sa couleur de peau, il a les mêmes besoins essentiels.'"

Clémentine Autain a aussi expliqué sur LCI qu'Emmanuel Macron n'avait "pas sa place dans une cérémonie religieuse". Si elle conçoit qu'il faut bien évidemment recevoir le Pape, "participer à une cérémonie religieuse, c'est autre chose". 

De son côté, Emmanuel Macron avait expliqué qu'il "n'irait pas en tant que catholique", mais "comme président de la République, qui est en effet laïque". "Il faut cesser ces ambiguïtés sur la laïcité […] à un moment où beaucoup de leçons sont données" sur ce sujet, a jugé la députée LFI. [6Medias]

 
Nombre de lectures : 169 fois











Inscription à la newsletter