Connectez-vous

MACKY SALL : LES PREMICES D’UNE FIN DE REGNE (par Seybani Sougou)

Samedi 25 Juin 2022

MACKY SALL : LES PREMICES D’UNE FIN DE REGNE (par Seybani Sougou)
Les analystes politiques et les observateurs avertis l’ont parfaitement compris : Il y a comme une étrange atmosphère de fin de règne au Sénégal. De fait, l’aversion du peuple sénégalais envers Macky Sall dont le régime bat des records d’impopularité à la vitesse du TGV, atteint désormais un seuil critique, jamais égalé.
 
Comme dans toute dictature aux abois, le régime moribond de Macky SALL sombre dans un délire paranoïaque de la théorie du complot. Dans un article intitulé « Comment tombent les dictatures », publié dans la revue des deux mondes ; le journaliste Adrien JAULMES, décrit de manière admirable, les différentes phases qui précèdent la chute des tyrans :

« Le système du dictateur repose sur la peur et la certitude qu’on sera jeté en prison à la moindre protestation. Une fois que la peur disparaît, le système s’effondre, c’est le début de la fin. Le régime peut s’accrocher, tuer ou emprisonner ; mais une fois que la peur disparaît, la chute du tyran est irréversible ».
 
La formule est célèbre et connue de tous :« le bateau coule quand les rats quittent le navire ». Fait nouveau, dans le premier cercle, des soutiens lucides prennent désormais leurs distances avec le projet mortifère de Macky Sall qui mène le Sénégal au bord du précipice. La saillie de l’ex Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental, Mme Aminata TALL, suivie de l’énorme coup de semonce de l’ancien Ministre des Affaires Etrangères, Mankeur N’DIAYE sonnent comme un avertissement sans frais.
 
Ne nous y trompons pas : l’ignoble répression sanguinaire des manifestations pacifiques du 17 juin 2022 qui a conduit à l’assassinat de 4 citoyens sénégalais est le signe de la fébrilité d’un régime au bout du rouleau.
 
Pour Macky SALL, tous les signaux sont au rouge et la perte de légitimité, sans précédent. Le tintamarre des concerts de casseroles qui a retenti dans toutes les grandes villes et tous les quartiers du Sénégal traduit l’ampleur du rejet à l’égard du régime. C’est la parfaite illustration d’une rupture définitive du pacte de confiance, noué en 2012 entre lui et le peuple. De fait, le rêve d’une 3eme candidature en 2024 s’effondre comme un château de cartes, emportant les dernières illusions d’un piètre homme guindé, incompétent, sans cap, ni vision, et totalement impréparé à la charge de la magistrature suprême.
 
Le supplice sera à la hauteur de sa gouvernance sale, médiocre, frappée du sceau d’indignité, jalonnée de coups de Jarnac contre le peuple, de multiples forfaitures juridiques et de crimes économiques abominables. Isolé, rejeté et honni par les sénégalais, Macky Sall dont les « réserves de légitimité s'étiolent à la vitesse du vent »devra boire le calice jusqu’à la lie.
Sa fin de règne approche : lentement, mais sûrement.
 
Nota bene :
 
Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle des otages politiques kidnappés : Bara Dolly, Déthie Fall, Mame Diarra FAM, le juriste Amadou BA, Cheikh Omar Diagne ainsi que les centaines de sénégalais arrêtés arbitrairement depuis le 17 juin 2022.
 
Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr
 
Nombre de lectures : 570 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter