Connectez-vous

Les avocats en grève en Centrafrique

Mercredi 21 Septembre 2022

En République centrafricaine, les tribunaux sont à l'arrêt à la suite d'un appel à la grève d'une semaine lancé par les avocats pour protester contre la tentative du gouvernement, selon eux, de porter atteinte à l'indépendance de la justice. Au premier jour de ce mouvement, les avocats, notaires, huissiers et greffiers ont tenu à soutenir la Cour Constitutionnelle qui doit statuer sur une réforme controversée de la loi fondamentale.
 
Cette grève est un fait inédit dans l'histoire politique de la Centrafrique. Les avocats, réunis dans leur robe noire à l'appel du bâtonnier Emile Bizon, étaient nombreux lundi matin au palais de la Cour constitutionnelle pour le début de leur protestation contre ce qu'ils considèrent comme de la persécution de la part du gouvernement. Pour Emile Bizon, l'objectif est clair : "Dénoncer cette atteinte à l'institution judicaire".
 
Ces derniers jours, la Cour constitutionnelle a été la cible des partisans du président Faustin-Archange Touadéra. Les juges doivent en effet rendre un avis sur une réforme de la Constitution qui permettrait à celui-ci de réaliser un troisième mandat. (DW)
 
Nombre de lectures : 68 fois












Inscription à la newsletter