Connectez-vous

Les 10 mesures d'urgence prises par l'Union européenne pour soutenir l'Italie contre les arrivées de migrants

Lundi 18 Septembre 2023

Ursula von der Leyen (g) et  Giorgia Meloni, la chef du gouvernement italien
Ursula von der Leyen (g) et Giorgia Meloni, la chef du gouvernement italien

Aider les transferts de migrants y compris vers d’autres pays européens, augmenter les retours: Ursula von der Leyen a présenté dimanche sur la petite île italienne de Lampedusa un plan en 10 points pour aider Rome face aux arrivées massives de migrants.
 

Voici ce plan tel qu’il est détaillé dans un communiqué diffusé par la Commission européenne.

 

  • 1). Renforcer le soutien apporté à l’Italie par l’Agence de l’Union européenne pour l’asile (AUEA) et l’Agence européenne des gardes frontières et garde-côtes (Frontex) pour gérer le nombre élevé de migrants et assurer l’enregistrement des arrivées, la prise des empreintes digitales, les entretiens et l’orientation vers les autorités compétentes.
  •  
  • 2). Soutenir le transfert de personnes hors de Lampedusa, y compris vers d’autres États membres, en utilisant le mécanisme de solidarité volontaire et en accordant une attention particulière aux mineurs non accompagnés et aux femmes.
  •  
  • 3). Augmenter le nombre de retours en menant une action de sensibilisation renouvelée et concertée auprès des principaux pays d’origine des nouveaux arrivants, à savoir la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina Faso, afin d’améliorer la coopération et de faciliter la réadmission; et accroître le soutien de Frontex, notamment en ce qui concerne la formation et le renforcement des capacités, afin d’assurer la mise en œuvre rapide des retours.
  •  
  • 4). Soutenir la prévention des départs en établissant des partenariats opérationnels en matière de lutte contre les filières [de l’immigration illégale] avec les pays d’origine et de transit. Cela inclut la possibilité d’un accord de travail entre la Tunisie et Frontex, et une task force de coordination au sein d’Europol pour se concentrer sur la lutte contre les filières le long de la route vers la Tunisie et en direction de Lampedusa.
  •  
  • 5). Renforcer la surveillance des frontières en mer et la surveillance aérienne, notamment par l’intermédiaire de Frontex, et étudier les possibilités d’étendre les missions navales en Méditerranée. En outre, nous accélérerons la fourniture d’équipements et renforcerons la formation des garde-côtes tunisiens et des autres autorités.
  •  
  • 6). Prendre des mesures pour limiter l’utilisation de navires qui ne sont pas en état de naviguer et agir contre les chaînes d’approvisionnement et la logistique des passeurs; et veiller à la mise hors service des bateaux et canots pneumatiques récupérés.
  •  
  • 7). Accroître le soutien apporté par l’AUEA à l’application de procédures rapides aux frontières et de procédures accélérées, y compris l’utilisation du concept de pays d’origine sûr, le rejet des demandes manifestement infondées, la délivrance d’interdictions d’entrée et leur enregistrement dans le système d’information Schengen (SIS).
  •  
  • 8). Intensifier les campagnes de sensibilisation et de communication pour décourager les traversées de la Méditerranée, tout en continuant à proposer des alternatives telles que l’admission humanitaire et les voies légales [d’entrée dans l’espace européen].
  •  
  • 9). Intensifier la coopération avec le HCR et l’OIM afin d’adopter une approche globale fondée sur les itinéraires pour assurer la protection le long de l’itinéraire et accroître les retours volontaires assistés depuis les pays de transit.
  •  
  • 10). Mettre en œuvre le protocole d’accords UE-Tunisie (destiné à faire baisser les arrivées de migrants de ce pays d’où s’embarquent l’immense majorité des personnes arrivées à Lampedusa, et qui prévoit une aide de plusieurs centaines de millions d’euros pour ce pays nord-africain confronté à de graves difficultés économiques, ndlr). Et donner la priorité aux actions ayant un impact immédiat pour remédier à la situation actuelle et accélérer la passation de contrats pour de nouveaux projets dans ce cadre.

 

 

Nombre de lectures : 144 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter