Connectez-vous

Législatives en France : les mesures phares du programme du Front populaire dévoilées

Vendredi 14 Juin 2024

L’union de la gauche a présenté, vendredi 14 juin, les principales mesures du programme qu'elle compte mettre en place en cas d’arrivée au pouvoir après les élections législatives des dimanches 30 juin et du 7 juillet. Voici les principales.

 

Après le temps des tractations vient celui du programme. Cinq jours après la dissolution de l'Assemblée nationale ordonnée par Emmanuel Macron, à la suite des élections européennes, dimanche 9 juin, le Front Populaire, l'alliance des partis de gauche (La France insoumise, le Parti socialiste, Place Publique, le Parti communiste, Europe Écologie Les Verts) a dévoilé les contours de son programme qu'il compte mettre en œuvre en cas de victoire aux élections législatives des dimanches 30 juin et 7 juillet.

 

Sur la question du pouvoir d'achat, dans les 15 jours après son arrivée au pouvoir, la gauche promet de "bloquer les prix des biens de première nécessité dans l’alimentation, l’énergie et les carburants" et d’"annuler la hausse programmée du prix du gaz au 1er juillet".

Elle compte également abroger la réforme des retraites et celle de l'assurance chômage, indexer les salaires sur l'inflation et fixer le Smic et la retraite minimum à 1 600 euros nets par mois.

 

Reconnaissance de l’État de Palestine, guerre en Ukraine et climat

 

Sur le volet international, le Front populaire souhaite la reconnaissance immédiate de l’État de Palestine aux côtés de l’État d’Israël, sur la base des résolutions de l’ONU.

La gauche compte également "agir pour la libération des otages détenus depuis les massacres terroristes du Hamas, dont nous rejetons le projet théocratique, et pour la libération des prisonniers politiques palestiniens".

 

Concernant la guerre en Ukraine, cette alliance compte "défendre la souveraineté du peuple ukrainien et de son territoire par la livraison des armes nécessaires" et la "saisie des avoirs des oligarques dans les banques". 

 

Sur l'Europe, elle compte généraliser la taxation des superprofits au niveau européen, mettre fin aux traités de libre-échange et réformer la politique agricole commune.

 

En matière de climat, le programme prévoit notamment de "mettre en place un plan climat visant la neutralité carbone en 2050 " et d’"assurer l’isolation complète des logements, en renforçant les aides pour tous les ménages". 

 

Sur le logement, la gauche compte "construire un million de logements "écologiques" sur 5 ans", abroger la loi Kasbarian et supprimer les expulsions locatives. [6Medias]

 
Nombre de lectures : 231 fois











Inscription à la newsletter