Connectez-vous

Législatives anticipées : les partis de gauche ont enfin trouvé un accord

Jeudi 13 Juin 2024

De g. à d. : Marie Tondelier (EELV), Mathilde Panot (LFI), Olivier Faure (PS) et Fabien Roussel (PCF).
De g. à d. : Marie Tondelier (EELV), Mathilde Panot (LFI), Olivier Faure (PS) et Fabien Roussel (PCF).

Après des heures de négociations et plusieurs rumeurs, il est bel et bien là : les partis de gauche ont annoncé, jeudi 13 juin, un accord. Celui-ci contient les "candidatures communes" et un "programme de gouvernement".

 

"Une page d’histoire s’écrit ! Nous serons au rendez-vous." Sur le réseau social X, Manon Aubry fait partie des premiers à l’annoncer : jeudi 13 juin, les partis de gauche ont fait véritablement naître en fin de journée le Nouveau Front populaire. Après plusieurs jours de concertations, de discussions, de rumeurs, ils se sont mis d’accord pour proposer des candidatures communes ainsi qu’un "programme de gouvernement" en vue des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

 

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le Nouveau Front populaire annonce donc des "candidatures uniques dans les circonscriptions de France". La nouvelle alliance précise également avoir "œuvré à un programme politique de rupture avec une déclinaison pour les 100 premiers jours du mandat", évoquant des "propositions concrètes et réalistes".

Selon les déclarations de Marine Tondelier, patronne d'Europe Ecologie - Les Verts, relayées par BFMTV, le Nouveau Front populaire organisera une conférence de presse vendredi, à midi, afin de présenter en détail l'accord scellé.

 

Un rassemblement "qui inclut Place publique"

 

Invité de BFMTV jeudi soir, Fabien Roussel, le secrétaire national du Parti communiste français a salué "une très bonne nouvelle", "on a mis toutes les chances de notre côté", a-t-il dit, confirmant quelques points phares du programme comme l'indexation des salaires sur l'inflation, ou encore la mise en place d'un revenu étudiant. Et de souligner que ce front commun "n'est plus la Nupes". 

 

"Nous avons réussir à construire un rassemblement qui va bien au-delà et qui inclut Place publique (de Raphaël Glucksmann)", a-t-il tenu à préciser.

 

Olivier Faure, patron du Parti socialiste, s'est lui félicité en relayant le communiqué commun du Nouveau Front populaire via son compte X (ex-Twitter) : "Nous avons réussi. Une page de l’Histoire de France s’écrit", a-t-il réagi. "Félicitations les plus vives et remerciements à nos négociatrices et négociateurs qui ont eu quatre nuits blanches au travail", a ajouté Jean-Luc Mélenchon sur le réseau social.

 

Sur le plateau du 20H de TF1 au moment de la signature de l'accord, François Hollande a considéré que "le devoir de la gauche, c'est de faire l'union, de pouvoir rassembler toutes les familles politiques de la gauche". "On va au-delà des divergences, on va à l'essentiel", a-t-il estimé.

 

"Longue vie au Front populaire !", a jubilé François Ruffin depuis son compte X. Le député LFI de la Somme avait été le premier à lancer l'initiative après le résultat des élections européennes, dimanche 9 juin. Il se réjouit de voir l'accord finalement "scellé en 4 jour". [6Medias]

 
Nombre de lectures : 232 fois











Inscription à la newsletter