Connectez-vous

Le gaz africain, une alternative aux importations russes pour les Européens ?

Vendredi 17 Juin 2022

Menacée dans ses importations de blé et dans ses futures récoltes de céréales par une guerre en Ukraine à laquelle elle refuse largement d’être associée, l’Afrique profitera-t-elle de la réorientation stratégique des Européens, pressés de se libérer de leur dépendance au gaz russe ?
 
Le plan de la Commission européenne REPowerEU, présenté douze jours à peine après le déclenchement de l’invasion russe et adopté le 19 mai, dessine d’évidentes opportunités pour un continent qui assurait jusqu’ici à l’Europe un peu plus de 10 % de sa consommation gazière – contre près de 40 % pour la Russie. Et dont les capacités de production devraient doubler d’ici à 2030, selon une étude de Rystad Energy.
 
« L’infrastructure de pipelines existant entre l’Afrique du Nord et l’Europe comme les relations historiques d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) font de l’Afrique une alternative solide pour les marchés européens, après l’interdiction des importations russes », estime ainsi Siva Prasad, analyste principal au sein de ce cabinet de conseil norvégien. (Le Monde)
Nombre de lectures : 83 fois












Inscription à la newsletter