Connectez-vous

Le FMI et la Banque mondiale appellent à geler le remboursement de la dette des pays pauvres

Mercredi 25 Mars 2020

Kristalina Georgieva (DG du FMI) et David Malpass (président du Groupe de la Banque mondiale)
Kristalina Georgieva (DG du FMI) et David Malpass (président du Groupe de la Banque mondiale)
 Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont demandé de concert mercredi aux créanciers bilatéraux des pays les plus pauvres « de geler les remboursements de dettes » afin que ces pays puissent dégager de l’argent pour combattre la pandémie de nouveau coronavirus.
 
Ce répit permettra d’analyser la situation et les besoins de chaque pays, ont précisé les deux institutions de Bretton Woods dans une lettre commune.
 
Elles ont également demandé au G20 de les charger de cette tâche d’évaluation pour faire la liste des pays dont le fardeau de la dette est insoutenable et pour travailler à une restructuration. (AFP)
Nombre de lectures : 198 fois


1.Posté par Me François JURAIN le 30/03/2020 15:38
Cette mesure devrait être assortie d'une mesure et d'une réflexion: comment ont fait ces pays pour se trouver dans une telle situation d'endettement? Ce qui immanquablement, oblige à se poser une autre question: Quel est le niveau de corruption de tous ces pays "sur endettés"?
Ensuite, et seulement ensuite, après avoir pris les mesures nécessaires pour éradiquer le cancer de tous les pays africains, plus ravageur que le CORONAVIRUS, à savoir la corruption, alors, on peut, et avec une surveillance accrue, envisager une mesure d'assouplissement des dettes. Mais certainement pas un effacement total, qui serait une prime donnée aux états délinquants.
Me François JURAIN

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter