Connectez-vous

L'euro stable face au dollar, les banques centrales en ligne de mire

Mardi 12 Juin 2018

Londres (awp/afp) - L'euro se stabilisait mardi face au dollar, en attendant les réunions des principales banques centrales les prochains jours et alors que des progrès ont été réalisés lors du sommet réunissant Donald Trump et Kim Jong Un.

Vers 14H00 GMT (16H00 heure de Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1789 dollar contre 1,1784 dollar lundi à 21H00 GMT.

La devise européenne montait face à la monnaie nipponne à 129,95 yens, contre 129,67 yens lundi soir.

Le dollar progressait lui aussi face à la devise japonaise à 110,23 yens, contre 110,03 yens la veille.

Le sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong Un a abouti à la signature d'un document commun, mais sans percée majeure sur l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord.

Le président américain a déclaré qu'il mettrait fin, à terme, aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud décrits comme "très provocateurs" à l'égard de la Corée du Nord.
 

Mais selon Connor Campbell, analyste pour Spreadex.com, le marché des changes est globalement resté "impassible".

"Le dollar n'a pas réussi à prendre le dessus après le sommet", a-t-il expliqué alors que le billet vert a perdu du terrain face à l'euro à l'ouverture de la séance européenne.

"L'absence de réponse peut s'expliquer par le manque de détail de l'accord et par la nature imprévisible et volatile des deux dirigeants", a renchéri Craig Erlam, analyste pour Oanda.

Mardi, les investisseurs ont également pu digérer les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, à la veille d'une probable hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les prix ont poursuivi une modeste progression aux Etats-Unis en mai faisant grimper néanmoins l'inflation annuelle à 2,8% sur un an, au plus haut depuis 2012.

Mais le marché restait attentiste en attendant les réunions des principales banques centrales les prochains jours.

Concernant la Fed, si les analystes tablent sur une hausse des taux, ils s'intéresseront principalement à la conférence de presse du président de l'institution, Jerome Powell.

"La question clé reste: combien de hausses supplémentaires y aura-t-il d'ici à la fin de l'année", a précisé Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.

Depuis plusieurs mois, les cambistes s'interrogent sur le nombre de hausses des taux en 2018, hésitant entre trois et quatre.

Une hausse des taux rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes.

Jeudi, la Banque centrale européenne devrait annoncer une date de fin au QE (Quantitative Easing), son programme de rachat d'actifs.

C'est cette perspective qui, depuis la semaine dernière, alimente les spéculations et a entraîné une relative hausse de la monnaie unique.

La BCE a acheté depuis mars 2015 pour plus de 2.400 milliards d'euros d'obligations sur le marché, afin de soutenir la croissance et les prix, et continue de le faire au rythme de 30 milliards d'euros par mois et ce au moins jusqu'à septembre.

Enfin, la banque centrale japonaise doit se réunir et annoncer sa décision de politique monétaire vendredi.

Vers 14H00 GMT, l'once d'or valait 1.298,72 dollars, contre 1.300,50 dollars lundi.

La monnaie chinoise valait 6,4053 yuans pour un dollar contre 6,4018 yuans lundi à 15H30 GMT.

Le bitcoin valait 6.738,25 dollars, contre 6.760,89 dollars la veille, selon des chiffres compilés par Bloomberg.
 
Nombre de lectures : 67 fois









Inscription à la newsletter