Connectez-vous

L'euro en hausse face au dollar, avant le sommet Trump-Kim

Lundi 11 Juin 2018

Londres (awp/afp) - L'euro progressait lundi face au dollar, sur fond d'incertitudes après le fiasco du sommet du G7, dans l'attente de la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong Un et de plusieurs réunions de grandes banques centrales.

Vers 14H00 GMT (16H00 heure de Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1806 dollar contre 1,1775 dollar vendredi à 21H00 GMT.

La devise européenne montait face à la monnaie nipponne à 129,75 yens, contre 128,92 yens vendredi soir.

Le dollar montait lui aussi face à la devise japonaise à 109,90 yens, contre 109,32 yens vendredi.

En début de semaine, les investisseurs avaient les yeux rivés sur le sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un, qui doit se tenir mardi.

Si cette rencontre historique est de nature à calmer les inquiétudes, "il est intéressant de voir que les investisseurs restent impassibles après le sommet mouvementé du G7, où le président Trump (...) n'a pas évité la confrontation avec ses partenaires européens et canadiens", a souligné Konstantinos Anthis, analyste pour ADS Securities.

Les États-Unis ont accusé dimanche le Canada de "trahison" au cours du sommet du G7 qui s'est terminé sur un fiasco après la volte-face du président américain Donald Trump qui a menacé ses alliés de droits de douane alourdis.

En Europe, les marchés ont pu être rassurés par les propos du ministre italien de l'Economie, Giovanni Tria. Celui-ci a affirmé que le gouvernement constitué par les antisystème et l'extrême droite était "unanime" quant au maintien de l'Italie dans la zone euro.

"C'est suffisant pour que l'euro monte sur le marché des changes. La mini-crise italienne est passée et déjà oubliée", ont jugé les analystes de Commerzbank.

"En dehors de la géopolitique, les marchés ont une semaine très chargée", a commenté Rebecca O'Keeffe, analyste chez Interactive investor.

"Mercredi, la Réserve fédérale américaine va presque certainement relever ses taux, quand jeudi la BCE devrait annoncer une date de fin au QE", son programme de rachat d'actifs, a-t-elle ajouté.

C'est ce deuxième point qui, depuis la semaine dernière, alimente les spéculations et la relative hausse de la monnaie unique.

"Il est évident que chaque mot du communiqué de l'institution et lors de la conférence sera regardé de près et interprété, ce qui prête le flanc aux erreurs. Il faut donc s'attendre à une forte volatilité lors de la réunion de la BCE et surtout à une possible pression à la hausse sur les obligations souveraines des PIIGS (le Portugal, l'Italie, l'Irlande, la Grèce et l'Espagne)", ont souligné les analystes de Saxo Banque.

La BCE a acheté depuis mars 2015 pour plus de 2.400 milliards d'euros d'obligations sur le marché, afin de soutenir la croissance et les prix, et continue de le faire au rythme de 30 milliards d'euros par mois et ce au moins jusqu'à septembre prochain.

Vendredi, ce sera au tour de la Banque du Japon d'annoncer sa décision de politique monétaire après une réunion de deux jours.

Vers 14H00 GMT, l'once d'or valait 1.299,77 dollars, contre 1.299,35 dollars vendredi.

La monnaie chinoise valait 6,4039 yuans pour un dollar contre 6,4067 yuans vendredi à 15H30.

Le bitcoin valait 6.749,46 dollars, contre 7.646,27 dollars vendredi, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.
Nombre de lectures : 55 fois









Inscription à la newsletter