Connectez-vous

L’avenir incertain du Cameroun après quarante ans de règne de Paul Biya

Jeudi 1 Décembre 2022

L’avenir incertain du Cameroun après quarante ans de règne de Paul Biya
Après quarante années à la présidence du Cameroun, Paul Biya pourrait, à 89 ans, consacrer ses forces à enseigner sa science de la longévité au pouvoir. L’école aurait alors assurément son siège en Afrique centrale, où quatre autres dirigeants, certains remplacés par leur fils, cumulent avec lui plus de deux siècles aux commandes de leur pays (République du Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad).
 
Paul Biya a laissé le temps à ses concitoyens de disséquer son mode de gouvernance. Une existence discrète, un retrait de la vie politique qui lui a permis d’occuper sa fonction tel un spectre, au courant de tout mais responsable de rien, et enfin un savoir-faire hors pair pour éliminer tous ceux qui, parmi ses opposants et plus encore ses lieutenants, ont eu l’ambition affirmée, présumée ou suspectée de prendre sa place au palais présidentiel d’Etoudi. …
 
Avare de ses mots, Paul Biya se découvre à travers quelques petites phrases ironiques – « Ne dure pas au pouvoir qui veut, mais qui peut », avait-il lancé en 2015 lors d’une visite de François Hollande – et s’amuse des interrogations sur son avenir.
 
« Quand ce mandat arrivera à expiration, vous serez informée sur le point de savoir si je reste ou si je m’en vais au village », annonçait-il d’une voix chevrotante en juillet, aux côtés d’Emmanuel Macron, à une journaliste de RFI qui le questionnait sur ses intentions pour 2025. (Le Monde)
Nombre de lectures : 84 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter