Connectez-vous

IFE : Le SAES/UCAD apporte son soutien au recteur Ahmadou Aly Mbaye

Mercredi 10 Novembre 2021

Le Pr. Ahmadou Aly Mbaye, recteur de l'Ucad
Le Pr. Ahmadou Aly Mbaye, recteur de l'Ucad
Après la lettre ouverte du Sudes/Esr au Président de la République concernant la situation à l’Institut français pour les étudiants étrangers (IFE) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Syndicat autonome des enseignants du supérieur est sorti du bois pour apporter son soutien au recteur Ahmadou Aly Mbaye.
 
Selon le Sudes qui se base sur des textes, la nomination d’un nouveau directeur de l’IFE par le recteur Mbaye serait illégale. Une lecture que le Saes bat en brèche.
 
« L’arrêté de nomination d’un directeur intérimaire à  l’Ife pris par le recteur Ahmadou Aly Mbaye est tout à  fait légal et conforme aux textes de gouvernance de l’Ucad, notamment l’article 6 de l’arrêté rectoral numéro 1269 Ucad du 23 avril 2019 validé par l’assemblée de l’université, signé par l’ancien recteur Ibrahima Thioub et repris dans les nouveaux textes », indique le Saes qui était en conférence de presse cet après-midi.
 
https://www.impact.sn/SUDES-ESR-Lettre-ouverte-a-Monsieur-le-President-de-la-Republique-le-recteur-Mbaye-installe-l-anarchie-a-l-UCAD_a29448.html

En outre, « l’assesseur et le directeur des études suppléent les chefs d’établissements en cas d’absence ou d’empêchement et assurent l’intérim en cas de décès, démission, admission à la retraite, suspension et révocation », ajoute le Saes.
 
Sur la base de ces éléments, le recteur Mbaye « est fondé à nommer directeur intérimaire », insiste le Saes. D’autant plus que l’enseignant mis en cause par le Sudes « était directeur des études de l’IFE au moment où le sortant devait quitter ses fonctions. »
 
Nombre de lectures : 119 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter