Connectez-vous

Favorable à l'accueil des migrants de Lampedusa, Mélenchon souhaiterait "une vague de régularisations massive"

Dimanche 17 Septembre 2023

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise (LFI)
Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise (LFI)

Interrogé dimanche 17 septembre sur BFMTV le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon, a défendu la solidarité européenne face à l'arrivée de milliers de migrants cette semaine sur l'île italienne de Lampedusa. "Il faut qu’on s’y mette tous", a-t-il estimé.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a présenté le même jour à Lampedusa un plan d'urgence pour aider l'Italie à gérer cette arrivée record de migrants sur son territoire. 

Des milliers de migrants sont arrivés en quelques jours sur la petite île italienne de Lampedusa, l'un des premiers points d'escale pour les migrants traversant la Méditerranée. "Il faut qu’on s’y mette tous" pour accueillir les milliers de migrants, a estimé dimanche 17 septembre sur BFMTV le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon.

La France est "capable d’accueillir 250 personnes de Lampedusa et on demande aux autres (pays d'Europe, NDLR) de faire pareil (...) La plupart des pays d’Europe ont besoin de l’immigration", a déclaré le candidat malheureux à la présidentielle.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est rendue le même jour à Lampedusa, aux côtés de la Première ministre italienne Giorgia Meloni. Ursula von der Leyen a appelé les pays européens à accueillir une partie des migrants, elle a présenté un plan d'urgence. Il est destiné à gérer la situation présente, à mieux répartir les demandeurs entre les pays européens et à prévenir la répétition d'épisodes d'arrivées massives qui mettent sous forte tension les capacités logistiques et administratives de la péninsule.

Jean-Luc Mélenchon a critiqué le futur projet de loi immigration

Pour le leader insoumis, "un principe de base d'humanité et de solidarité" doit pousser la France à favoriser l'accueil des migrants. "Si je venais à gouverner, je commencerais par une vague de régularisation massive" en France, a assuré Jean-Luc Mélenchon. Relancé sur la question, l'insoumis a précisé que "tous ceux qui travaillent ont le droit à des papiers". Une manière de répondre à Éric Zemmour, également sur le plateau de BFMTV le même jour, qui a déclaré que s'il était au pouvoir, " pas un seul migrant" n'arriverait en France.

Jean-Luc Mélenchon qui a critiqué le futur projet de loi immigration du gouvernement qui prévoit la régularisation de certains travailleurs, uniquement dans les métiers en tension. La majorité des députés de l'alliance de gauche Nupes "ne votera pas" ce texte "absurde", a assuré le tribun.

Emmanuel Macron a estimé vendredi 15 septembre qu'avec cette nouvelle crise migratoire, il en allait de "la responsabilité de l'Union européenne tout entière, d'être au côté de l'Italie". [Orange avec Media Services]

 

 




 
Nombre de lectures : 188 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter