Connectez-vous

Dialogue repoussé entre la RDC et les groupes armés

Mardi 22 Novembre 2022

Les pourparlers entre le gouvernement congolais et des groupes armés, devaient débuter lundi 21 novembre à Nairobi, mais ils ont été reportés à la fin de la semaine. Les autorités congolaises sont réticentes à négocier avec les rebelles du M23 dont l’offensive menace toujours la ville de Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.
 
Jeudi dernier, dans la soirée, le facilitateur de ce dialogue, l'ancien président Kenyan, Uhuru Kenyatta, a obtenu du président rwandais, Paul Kagame, la signature d'un accord exhortant les rebelles du M23, à observer un cessez-le-feu et à se retirer des régions qu'ils ont conquises. Mais le cessez-le-feu en question n'a été que de courte durée car ce dimanche, les rebelles ont encore attaqué des positions.
 
"Monsieur Paul Kagame n'inspire nullement confiance parce que depuis qu'il a dit qu'il allait exhorter les rebelles du M23 à rentrer d'où ils étaient venus, rien n'a été fait. On a vu des mouvements de troupes qui ont abouti à la relance des hostilités sur les axes Tongo et Kibumba. Nous les Congolais n'avons qu'un seul objectif : agir en conséquence pour que notre armée boute hors du territoire national ces terroristes du M23", estime JamaelHussein. (DW)
Nombre de lectures : 67 fois












Inscription à la newsletter