Connectez-vous

Des dizaines de milliers de Soudanais s’exilent en Egypte, « à contrecœur »

Mardi 22 Novembre 2022

Comme chaque jour, une longue file d’attente s’étire devant le consulat égyptien dans le centre de Khartoum. Les guichets délivrant les visas de résidence ouvrent leurs portes à 14 heures. Du bout de sa matraque, un policier en uniforme turquoise met de l’ordre dans la cohue. Mohammed Abbas s’extrait de la foule, tout sourire, en brandissant le précieux sésame. Dans une semaine, il prendra le premier bus pour Le Caire.
 
« C’est à contrecœur, mais je quitte ce pays qui s’effondre », confie le Soudanais de 26 ans. Depuis qu’il est diplômé en comptabilité à l’université de Bahri en 2021, le jeune homme cherche du travail, en vain.
 
« Toute ma génération est au chômage », déplore-t-il. Les agences de voyages du centre de la capitale sont prises d’assaut par de plus en plus de Soudanais désireux de tenter leur chance dans les pays du Golfe, Arabie saoudite et Emirats arabes unis (EAU) en tête, mais, surtout, en Egypte. Près d’une trentaine de bus sont affrétés chaque jour pour Le Caire par la route qui longe le Nil.
 
Selon le directeur d’une compagnie de transport privé, la demande a doublé en un an. « On voit surtout de jeunes hommes partir », constate l’entrepreneur, qui a souhaité rester anonyme. (Le Monde)
Nombre de lectures : 68 fois












Inscription à la newsletter