Connectez-vous

Coronavirus: un groupe ivoirien reprend une PME dopée par la crise sanitaire

Mercredi 25 Mars 2020

Coronavirus: un groupe ivoirien reprend une PME dopée par la crise sanitaire
 
Le groupe ivoirien Plastica a été désigné mercredi par la justice française pour la reprise du fabricant de film plastique SES, de Saint-Pals-de-Mons, dans le centre de la France, qui concentre sa production sur les besoins en forte hausse des hôpitaux, du fait de la crise sanitaire.
 
Dans sa décision, dont l’AFP a obtenu copie, la cour d’appel de Riom (Puy-de-Dôme, centre) attribue au groupe Plastica, basé à Abidjan, les actifs de la société SES, placée en redressement judiciaire depuis septembre.
 
La reprise sera effective le 30 mars pour cet unique candidat, après le retrait du groupe basé en France Leygatech, initialement retenu comme repreneur par le tribunal de commerce du Puy-en-Velay, le 29 janvier, avant que le parquet de cette ville ne fasse appel de la décision.
 
Entretemps, les salariés s’étaient majoritairement mis en grève pour contester l’offre locale, préférant celle du repreneur ivoirien. Ce dernier garde la totalité des 35 salariés de cette PME au chiffre d’affaires de 8,5 millions d’euros en 2019.
 
Faute de trésorerie pour assurer le fonds de roulement, la poursuite de l’activité de SES, qui travaille essentiellement pour le secteur médical, était menacée.
 
Outre des sacs de transport des prélèvements biologiques, SES se présente comme le seul fabricant français de sacs à ouverture soluble pour la collecte, le transport et le lavage sécurisé du linge contaminé.
 
« Du fait de la crise sanitaire, la production est concentrée sur les besoins du secteur hospitalier », a expliqué à l’AFP un délégué syndical, Yohan Fialon.
 
Pour les sacs à ouverture soluble, « les commandes explosent », relève l’actuel dirigeant, Jean-Philippe Grail. L’entreprise pourrait, dit-il, si elle avait les capacités de production, « en vendre en une seule journée autant que sur la totalité de 2019 ». (AFP)
Nombre de lectures : 134 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter