Connectez-vous

Confinement : Le gouvernement envisage de renoncer aux attestations

Samedi 20 Mars 2021

Confinement : Le gouvernement envisage de renoncer aux attestations
Alors que 21 millions de Français sont confinés depuis samedi, le gouvernement français pense à remplacer les attestations.
 
Le gouvernement français «réfléchit à une simplification du dispositif d’attestations» permettant aux habitants des départements confinés de sortir en journée jusqu’à 10 km de chez eux, dans laquelle des justificatifs de domicile pourraient remplacer les attestations, a indiqué Matignon samedi à l’AFP.
 
«L’idée est de permettre aux Français d’utiliser une pièce d’identité ou un justificatif de domicile à la place d’une attestation pour justifier du fait qu’ils sont bien à 10 km de leur lieu de résidence», a-t-on expliqué, en précisant qu’une communication plus détaillée allait suivre.
 
«Pour les Français qui possèdent une pièce d’identité où ne figure pas la bonne adresse de résidence, ou qui sont confinés dans un lieu pour lequel ils ne disposent pas de justificatifs de domicile (type facture EDF..), il serait toujours possible d’utiliser le système d’attestations de déplacement», a poursuivi Matignon.
 
16 départements confinés
 
Vingt et un millions d’habitants, dont les douze millions de la région parisienne, sont soumis depuis samedi pour au moins quatre semaines à des restrictions bien plus légères que le premier confinement national d’il y a un an. Ils sont répartis sur seize départements (les huit d’Ile-de-France, les cinq des Hauts-de-France, la Seine-Maritime, l’Eure et les Alpes-Maritimes).
 
L’attestation de sortie relancée à cette occasion recense sur deux pages quinze motifs de sortie, valables dans un rayon de 10 km autour du domicile pour certains (se promener, sortir son chien…) et 30 km pour d’autres (achats…). Seuls certains de ces motifs (consulter un médecin, sortir son chien…) sont acceptés entre 19h00 et 06h00, période de couvre-feu pour toute la France métropolitaine.
 
Sitôt parue sur le site du Ministère de l’intérieur, l’attestation a provoqué de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux où elle est vue comme le comble de la bureaucratie à la française. (ATS)
 
Nombre de lectures : 252 fois













Inscription à la newsletter