Connectez-vous

Candidature de Karim Wade: Le PDS dénonce les propos du ministre Ismaïla Madior Fall

Mercredi 13 Juin 2018

Candidature de Karim Wade: Le PDS dénonce les propos du ministre Ismaïla Madior Fall
"Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) dénonce les propos irresponsables du ministre de la justice Ismaila Madior FALL qui déclare irrecevable la candidature à l’élection présidentielle de Karim WADE investi par notre parti.
 
Ces propos du ministre de la justice, préparant l’opinion à une forfaiture de juges aux ordres, constituent pour notre parti une inacceptable ingérence dans le fonctionnement de la justice. Ce n’est pas pour rien que le Ministre est aujourd’hui encarté APR et cherche vainement une base politique dans la ville de Rufisque.
 
Nous prenons ces propos pour ce qu’ils sont, c’est à dire une déclaration de guerre et une tentative de la part de Macky SALL et de tous ceux qui sont à sa solde pour organiser une compétition sur mesure en en excluant les candidats qu’ils veulent et une partie significative des électeurs, notamment tous les jeunes qui viennent de s’inscrire.
 
Nous réaffirmons solennellement que rien, ni dans la Constitution ni dans aucune autre loi, n’interdit à notre candidat de se présenter à la prochaine élection présidentielle et encore moins un jugement dicté par Macky SALL qui viole l’ordre public international. Nous nous opposerons de la façon la plus ferme à ce que Macky SALL obtienne ce qu’il n’a pu obtenir par une CREI, pourtant aux ordres, qui n’a pas osé suivre le procureur spécial qui a requis vainement que notre candidat Karim WADE soit privé de ses droits civiques et politiques.
 
Notre parti met en garde toute personne ou groupe de personnes qui tenterait d’exclure notre candidat Karim Wade de la prochaine élection présidentielle.
 
Il appartient au peuple, au nom de qui la justice est rendue, et qui, seul, a la légitimité de choisir le prochain président de la république.
 
Toute tentative de priver le peuple de ce droit sera considérée comme une trahison et le PDS se réservera le droit de débusquer les traîtres pour leur réserver le sort qu’ils méritent."
 
 
Fait à Dakar, le 12 Juin 2018
Pour le Comité Directeur
Oumar Sarr
SGNA/CG
 
Nombre de lectures : 71 fois


1.Posté par Me François JURAIN le 14/06/2018 12:18
Sans vouloir prendre la défense de quiconque, ni vouloir provoquer le courroux des autres, tous les sénégalais peuvent constater, avec amertume, que le PDS est au pied du mur, et que Me WADE, ancien président de la république, auto-proclamé immortel, est maintenant face à sa responsabilité, d'avoir coulé son parti. Tout le monde sait, ne serait ce que pour avoir pris connaissance un tant soit peu de la constitution en vigueur, et qui n'a pas été modifiée par l'actuel président, sur ces deux points (condamnation-double nationalité) que Karim WADE, depuis sa condamnation, ne pourrait pas se présenter aux élections. Me WADE s'est entêté, espérant quoi? un passe droit? une mesure de clémence, quand bien même elle aurait été prononcée, n'empêchait pas la seconde condition, à savoir la double nationalité, révélée d'ailleurs par l'intéressé lui même!
Quel gachi! et quel cadeau fait au président en place, candidat à sa propre succession. Le PDS est maintenant un parti anéanti, et la responsabilité n'appartient qu'à son propre fondateur, qui a préféré saborder son parti, plutot que de le voir représenter par quelqu'un d'autre que son propre fils.
Quelle tristesse, Car, à cause de l'entêtement d'un seul homme, que personne ou très peu ont oser contrer, et l'on suivi aveuglément jusqu'au précipice, l'élection présidentielle, ou un parti tel que le PDS avait son rôle à jouer et sa voix à faire entendre, sera faussée. Et pour une fois, on ne pourra pas incriminer cette faute au président-candidat qui lui va, comme il l'avait prévu, en tirer tous les bénéfices. Alors, oui, aujourd'hui, les membres du PDS peuvent dirent qu'ils ont été abusés, trahis, et...liquidés. Si aorès ca, ils ne sont pas dégoutés de la politique, c'est à désespérer!!!

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter