Connectez-vous

Affaire Ndiaga Diouf – Une confirmation en appel qui menace le mandat parlementaire de Barthélémy Dias

Mercredi 21 Septembre 2022

Me Khoureychi Ba, avocat de Barthélémy Dias
Me Khoureychi Ba, avocat de Barthélémy Dias
La cour d’appel de Dakar a rendu ce matin son verdict dans l’affaire Ndiaga Diouf, du nom de ce « nervis » tombé en 2011 lors d’un assaut lancé contre la mairie de Mermoz-Sacré cœur. 2 ans et 6 mois, c’est une confirmation du jugement prononcé en première instance contre Barthélémy Dias accusé d’être l’auteur du meurtre. Une situation qui risque de coûter à Dias, élu maire de Dakar aux élections locales de janvier 2022, son mandat de député conquis aux législatives du 31 juillet dernier.
 
Selon Me Khoureychi Ba, son avocat et conseil, un pourvoi en cassation sera déposé devant la cour suprême car la décision de la cour d’appel « mérite un pourvoi ». La seule démarche entrevue pour que l’élu de la coalition Yewwi askan wi ne soit pas déchu de son mandat parlementaire.
 
https://www.impact.sn/Condamnation-de-Barthelemy-DIAS-la-double-jurisprudence-du-Conseil-Constitutionnel-n-2-E-2019-et-3-E-2019-neutralise-l_a34553.html
 
Mais au stade actuel du dossier judiciaire, constate le juriste chroniqueur Seybani Sougou, cette condamnation en appel « n’a aucune incidence juridique sur le mandat de député » de Barthélémy Dias. A l’appui de sa thèse, il cite une double jurisprudence du Conseil constitutionnel portant sur la recevabilité de la candidature de Khalifa Sall lors de l’élection présidentielle de février 2019 (lire article à partir du lien ci-dessus). 

Dans cette affaire, Barthélémy Dias dénonce un complot d'Etat contre sa personne. Il met nommément en cause Ousmane Ngom, le dernier ministre de l'Intérieur du régime d'Abdoulaye Wade. Dias indique surtout, en se basant sur l'expertise balistique réalisée à l'époque, que ce n'est pas l'arme qu'il détenait qui a été utilisée pour tuer le "nervis" Ndiaga Diouf. 

 
 
 
 
Nombre de lectures : 68 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter