Connectez-vous

A Gaza, plus d'un million de personnes risquent de ne pas avoir assez à manger en juin (UNRWA)

Mardi 14 Mai 2019

Plus d'un million de personnes à Gaza risquent de ne pas avoir assez de nourriture en juin si l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) ne reçoit pas 60 millions de dollars supplémentaires d’ici la fin du mois.


Sans ce financement supplémentaire d’urgence, l'UNRWA aura de grandes difficultés à fournir de la nourriture à plus de la moitié de la population de Gaza qui se trouve dans une situation de pauvreté et lutte contre l’insécurité alimentaire.
 
L’UNRWA est presque entièrement financé par des contributions volontaires et l’appui financier dont il dispose a été dépassé par la croissance des besoins.
 
En 2000, moins de 80.000 réfugiés de Palestine recevait une aide sociale de l'UNRWA à Gaza. 19 ans plus tard, ils sont plus d'un million à avoir besoin d'une aide alimentaire d'urgence sans laquelle ils ne peuvent vivre.
 
« Un chiffre multiplié par 10 en raison du blocus qui a conduit à la fermeture de Gaza et son impact désastreux sur l'économie locale, les conflits successifs qui ont rasé des quartiers et des infrastructures publiques, ainsi que la crise politique palestinienne actuelle, qui a commencé en 2007 avec l'arrivée du Hamas au pouvoir à Gaza », a déclaré Matthias Schmale, Directeur des opérations de l'UNRWA dans la bande de terre palestinienne.
 
Gaza a payé un lourd tribut humain lors des manifestations de la Grande Marche du Retour organisées toute l’année écoulée. 195 Palestiniens - dont 14 élèves d'écoles de l'UNRWA – ont été tués et 29.000 personnes sont toujours victimes de blessures physiques et psychologiques persistantes. Un bilan humain lourd après trois conflits dévastateurs à Gaza depuis 2009 qui ont fait au moins 3.790 décès et plus de 17.000 blessés.
 
Selon un rapport publié par les Nations Unies en 2017, Gaza sera invivable d'ici 2020. Avec un taux de chômage actuel de plus de 53% et plus d'un million de personnes dépendant des distributions trimestrielles de nourriture de l'UNRWA, ce sont principalement les actions humanitaires de prévention menées par les agences des Nations Unies, dont l’UNRWA, et des envois de fonds de l’étranger qui ont empêché Gaza de s’effondrer.
 
En cette période d'incertitude grandissante quant à l'avenir du processus de paix israélo-palestinien, l'UNRWA est l'un des rares éléments stabilisateurs dans un environnement très complexe.
 
En continuant de s’acquitter de son mandat, l’agence onusienne reste une bouée de sauvetage essentielle pour la population de Gaza, où ses services en matière de santé et d’éducation, ainsi que sa défense des droits et de la dignité, sont indispensables à la majorité des 1,9 million d’habitants. (news.un.org)
Nombre de lectures : 34 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter