Connectez-vous

Wall Street rebondit, anticipe un geste de la Fed

Jeudi 3 Octobre 2019

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a rebondi jeudi de près de 0,5%, la publication d’une nouvelle statistique américaine plutôt pessimiste pour la croissance nourrissant l’espoir d’un assouplissement de la politique monétaire de la Fed.
 
L’indice Dow Jones a gagné 122,42 points à 26.201,04 points. Le S&P-500, plus large, a pris 23,02 points, soit 0,8%, à 2.910,63. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 87,02 points (+1,12%) à 7.872,27 points.
 
Plombés par les craintes de récession aux Etats-Unis, les trois indices avaient enregistré mercredi leur plus fort recul en pourcentage sur une séance en six semaines.
 
Jeudi, la publication d’un indice ISM des services à son plus bas niveau depuis trois ans a d’abord pesé sur la tendance mais les indices sont repassés dans le vert, les opérateurs pariant que les signes de ralentissement de l’économie américaine qui s’accumulent contraindraient la Réserve fédérale à opter pour de nouvelles baisses de taux.
 
“Depuis la crise de 2008, on est désormais habitué à voir les mauvaises nouvelles orienter les marchés à la hausse car on anticipe une baisse de taux”, commente Kim Forrest, de Bokeh Capital Partners à Pittsburgh.
 
VALEURS
 
Les valeurs technologiques comme Microsoft (+1%) ou Facebook (+2,4%) ont largement soutenu la tendance.
 
LES INDICATEURS DU JOUR
 
La croissance de l’activité du secteur des services aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en septembre, à son rythme le plus faible en trois ans, selon les résultats de l’enquête mensuelle de l’Institute for Supply Management (ISM).
 
Les commandes à l’industrie américaine ont parallèlement reculé en août et les dépenses d’équipement des entreprises ont ralenti, ce qui confirme les difficultés du secteur manufacturier de la première économie du monde.
 
En Europe, l’activité du secteur privé a calé dans la zone euro en septembre, la contraction prolongée du compartiment manufacturier affectant de plus en plus les services.
 
LA SÉANCE EN EUROPE
 
Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé après la statistique de l’ISM.
À Paris, le CAC 40 a terminé en petite hausse de 0,3% à 5.438,77 points.
 
Remy Cointreau (+6,42%), Airbus (+4,25%) et Pernod Ricard (+4,25%) ont retrouvé des couleurs après la déconvenue causée mardi par la décision de l’OMC d’autoriser des droits de douane américains sur 7,5 milliards de dollars d’importations de l’Union européenne.
 
A la lecture de la liste détaillée des produits concernés, les analystes estiment que l’impact économique réel sera moins important que redouté initialement.
 
TAUX
 
Les rendements des bons du Trésor américain ont baissé pour la sixième séance consécutive, un reflux alimenté par les craintes de récession et la perspective d’une baisse des taux de la Fed.
 
Le rendement du Treasury à deux ans, qui reflète les attentes des investisseurs sur les taux d’intérêt, a cédé près de 10 points de base, tombant à son plus bas niveau depuis septembre 2017.
 
CHANGES
 
Le dollar perd 0,11% face à un panier de devises de référence au moment de la clôture à Wall Street, conséquence de l’anticipation d’une baisse de taux de la part de la Fed.
L’euro gagne 0,09% à 1,0968 dollar.
 
PÉTROLE
 
Les cours pétroliers reculent en raison des inquiétudes que fait peser le ralentissement de la croissance mondiale sur la demande de brut.
 
Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 33 cents, soit -0,63%, à 52,31 dollars le baril. Le contrat décembre sur le Brent recule de 7 cents (-0,12%) à 57,62 dollars.
Nombre de lectures : 46 fois












Inscription à la newsletter