Connectez-vous

Wall Street entame décembre avec un record pour le S&P-500 et le Nasdaq

Mardi 1 Décembre 2020

La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, l’annonce de l’accélération de l’activité manufacturière en Chine et l’espoir de voir un vaccin anti-COVID-19 déployé avant la fin de l’année ayant conforté les attentes d’un rebond durable de l’économie.
 
Une dizaine de minutes après l’ouverture des échanges, l’indice Dow Jones gagne 330,31 points, soit 1,11%, à 29.968,95 points.
 
Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 1,04% à 3.659,25 points, un plus haut historique.
 
Le Nasdaq Composite prenait quant à lui 0,92% à 12.311,13 points à l’ouverture, un record.
 
En Chine, l’indice des directeurs d’achats (PMI) Caixin-Markit est remonté à 54,9 le mois dernier, son niveau le plus élevé en dix ans.
 
Cet indicateur confirmant la reprise solide de la deuxième économie mondiale est venu s’ajouter aux signes de progrès dans le développement de vaccins.
 
Moderna grimpe ainsi de 13,30% après avoir annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation en urgence de son vaccin auprès de l’agence américaine du médicament.
 
Ses concurrents Pfizer (+3,32%) et BioNTech (-0,28%) ont quant à eux annoncé que leur candidat vaccin pourrait être disponible en Europe avant la fin du mois après avoir déposé auprès de l’Agence européenne des médicaments une demande d’autorisation conditionnelle de mise sur le marché.
 
Ces éléments profitent en premier lieu aux groupes tournés vers le voyage et les loisirs, comme les compagnies aériennes ou les opérateurs de casinos.
Sur le marché des changes, le dollar (-0,19%) cède du terrain face à un panier de devises de référence, les cambistes anticipant un assouplissement monétaire plus important de la banque centrale américaine à l’issue de la réunion des 15 et 16 décembre.
Le marché suivra avec attention à partir de 15h00 GMT l’audition de Jerome Powell au Sénat, durant laquelle le président de la Réserve fédérale devrait insister sur les mois difficiles qui attendent les Etats-Unis, selon le texte de son discours d’introduction publié lundi soir. (Reuters)
Nombre de lectures : 168 fois












Inscription à la newsletter