Connectez-vous

Variole du singe : l’Afrique en quête de 60.000 tests de dépistage

Vendredi 1 Juillet 2022

 
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) tente d’obtenir 60.000 tests de dépistage pour lutter contre la variole du singe sur le continent africain. L’agence onusienne collabore avec les autorités sanitaires nationales de la région pour renforcer la surveillance et le diagnostic en laboratoire afin de détecter les cas et surtout d’éviter une « propagation silencieuse » du virus de la maladie.
 
Si tous les pays africains disposent des appareils d’amplification en chaîne par polymérase nécessaires au dépistage du virus, grâce au renforcement des capacités des laboratoires à la suite de l’épidémie de Covid-19, beaucoup manquent de réactifs.
 
Dans certains cas, se posent des défis de formation à la collecte, à la manipulation et au dépistage des échantillons. En attendant, l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU s’efforce d’obtenir 60.000 tests pour l’Afrique, dont environ 2.000 tests et réactifs seront expédiés aux pays à haut risque et 1.000 à ceux présentant un risque moindre.
 
« Il est essentiel que nous soutenions les efforts nationaux pour stimuler la surveillance et le diagnostic en laboratoire, qui sont les pierres angulaires de la lutte contre la maladie », a déclaré dans un communiqué, a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. (ONU)
Nombre de lectures : 101 fois












Inscription à la newsletter