Connectez-vous

Tunisie: Un candidat à la présidentielle arrêté pour fraude fiscale

Samedi 24 Août 2019

TUNIS (Reuters) - Un des candidats à l'élection présidentielle en Tunisie, l'homme d'affaires Nabil Karoui, a été interpellé vendredi sur des soupçons de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, rapporte la station de radio Mosaïque FM.
 
Nabil Karoui, qui est âgé de 56 ans, est l'un des principaux candidats à l'élection du 15 septembre. Son parti, Au coeur de la Tunisie, estime que son arrestation est une manoeuvre pour l'éliminer de la course.
 
La chaîne privée Nessma TV, propriété de Nabil Karoui, a diffusé une vidéo de son interpellation.
 
Il a été arrêté alors qu'il rentrait à Tunis après un déplacement à Beja, a précisé Oussama Khelifi, son conseiller politique.
 
"Ils ont arrêté le candidat le plus en vue de l'élection présidentielle pour que le (Premier ministre Youssef) Chahed puisse remporter l'élection (...)", a-t-il précisé.
 
Pour Samira Chaouachi, porte-parole d'Au coeur de la Tunisie, il s'agit d'"une arrestation politique visant à maintenir Karoui en dehors de la présidentielle."
 
La commission électorale tunisienne a approuvé 26 candidatures pour l'élection du 15 septembre, qui est organisée avec deux mois d'avance sur le calendrier prévu en raison du décès du chef de l'Etat, Beji Caïd Essebsi, le 25 juillet dernier à l'âge de 92 ans.
 
Parmi les candidats approuvés figurent le Premier ministre Youssef Chahed, l'ancien Premier ministre Mehdi Jomaa, le vice-président du parti islamiste modéré Ennahda, Abd el Fatteh Mourou, et le ministre de la Défense, Abdelkarim Zbidi.
 
Nabil Karoui a fondé en 2012 Khalil Tounes, une association de lutte contre la pauvreté, principal thème de sa campagne.
 
En avril dernier, Nessma TV a fait l'objet d'une interdiction d'émettre pour infraction aux règles de diffusion à la suite d'une perquisition de la police dans ses locaux. La chaîne de télévision a estimé qu'il s'agissait d'un prétexte pour l'empêcher de critiquer le gouvernement.
 
Nombre de lectures : 61 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter