Connectez-vous

Transparence fiscale: le Panama signe la convention multilatérale

Jeudi 27 Octobre 2016

Transparence fiscale: le Panama signe la convention multilatérale
Paris (awp/afp) - Six mois après le scandale des "Panama papers", le Panama s'est engagé jeudi à plus de transparence en signant la convention multilatérale contre la fraude fiscale élaborée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Cet accord fiscal, présenté comme "l'instrument multilatéral le plus puissant" dans la lutte contre la fraude, impose de transmettre des informations fiscales à n'importe lequel des pays signataires qui en font la demande. Outre le Panama, 104 pays ont signé cette convention.
"Par cette signature, le Panama montre qu'il donne corps à son engagement de coopérer pleinement avec la communauté internationale en matière de transparence", s'est réjoui l'OCDE dans un communiqué à l'issue de la cérémonie de signature.

L'attitude des autorités panaméennes avait été vivement critiquée après le scandale dit des "Panama Papers", né de la publication en avril de près de 11,5 millions de documents issus d'un bureau d'avocats panaméen, Mossack Fonseca.

Ces documents, révélés par une centaine de pays dans le monde, ont mis au jour un vaste système d'évasion fiscale impliquant de hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires.

Après le scandale, le pays d'Amérique centrale s'était officiellement engagé auprès de l'OCDE à l'échange automatique d'informations financières, conformément à la norme approuvée en 2014 par le Forum sur la transparence et l'échange de renseignements. Mais cet engagement n'avait pas encore été formalisé.
 
Nombre de lectures : 25 fois












Inscription à la newsletter