Connectez-vous

« Toi aussi, Mame Mbaye » (Mody Niang)

Vendredi 31 Mars 2023

L'essayiste Mody Niang, Inspecteur de l'Enseignement à la retraite
L'essayiste Mody Niang, Inspecteur de l'Enseignement à la retraite
 
Une bourde a attiré mon attention. Après la condamnation du président Ousmane Sonko, Mame Mbaye Niang  a vite réagi sur Twitter en ces termes : "Je remercie la justice sénégalaise de m'avoir blanchi suite à l'affaire qui m'opposait contre le sieur Ousmane Sonko".
 
Toi aussi Mame ! L'affaire t'oppose à lui et non contre lui. Évidemment, cette faute ne nous surprend pas de la part de ce ministre qui n'est même pas capable de distinguer les pays de l'UEMOA de ceux de la CÉDÉAO.
 
Je ne terminerai pas sans lui faire remarquer qu'il devrait avoir des scrupules à exulter aussi vite. Il est loin, très loin d'avoir été blanchi. Peut-être même, est-il plus noir encore avec l'épais voile qui entoure toujours les 49 milliards du Prodac. Je précise bien 49 milliards.
 
Par ailleurs, dans le communiqué qu'il a publié le 30 mars 2023, le Ministre de l'Intérieur a fait une grosse faute d'orthographe. C'est au niveau de la dernière phrase que voici :
 
« Toutefois le Ministre de l'Intérieur tient à rappeler l'attachement de l’État aux valeurs d'hospitalité et de Teranga qui ont caractérisées notre pays . . .».
 
Un élève de CM2 de niveau moyen aurait sûrement écrit "caractérisé". En effet, la règle de l'accord du participe passé que Monsieur le Ministre a massacrée ici s'apprend dès cette classe.
 
Son attention ayant certainement été attirée sur cette bourde, il a publié un second communiqué pour la corriger. Malheureusement pour lui et ses collaborateurs, c'était trop tard puisque la faute a été déjà été signalée dans les réseaux sociaux.
 
D'ailleurs, même dans le second communiqué, on peut encore faire trois observations :
 
1) après "Toutefois", j'aurais mis une virgule;
2) les deux majuscules à "Tyran" et à "Teranga" ne se justifient pas. La majuscule ne s'emploie pas n'importe comment et n'importe où. Elle obéit à  une règle.
3) enfin, j'aurais écrit "téranga" avec un accent aigu car nous ne sommes pas en walaf ici.
 
Nous ne sommes évidemment pas au bout de nos peines avec les hommes et les femmes qui nous gouvernent depuis le 1er avril 2000. Nombre d'entre eux et elles se moquent éperdument des règles de la rédaction administrative.
Mody NIANG
Nombre de lectures : 375 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter