Connectez-vous

«Together 2021» - Orange va céder environ 1% de plus de son capital aux salariés du groupe, notamment ceux d’Afrique

Jeudi 16 Septembre 2021

«Together 2021» - Orange va céder environ 1% de plus de son capital aux salariés du groupe, notamment ceux d’Afrique
Le groupe télécoms français Orange a annoncé, mercredi 15 septembre, une nouvelle ouverture de son capital à ses salariés, notamment ceux d’Afrique. Baptisée Together 2021, l’opération porte sur environ 1% du capital. Cette opération tournera sur un plafond maximum de souscriptions d’une valeur de 260 millions d’euros. Elle sera réalisée par une cession d’actions existantes qui seront rachetées préalablement par Orange dans le cadre de son programme de rachat.
 
Ce nouveau programme d’actionnariat salarié, le 12e, court du 17 septembre au 1er décembre. L’annonce du prix de souscription devrait intervenir le 3 novembre selon Orange. Il ne devra pas excéder 24 euros. Les actions quant à elles ne seront disponibles que vers le 1er juin 2026. Stéphane Richard (photo) a expliqué que « Together 2021 constitue une nouvelle étape pour atteindre l’objectif de 10 % d’actionnariat salarié à terme et associer toujours plus étroitement les salariés à l’évolution du Groupe et à ses perspectives ».
 
« Au 30 juin 2021, 80 % des salariés du groupe (et 88 % des salariés d’Orange en France) étaient actionnaires de l’entreprise. Les salariés ou anciens salariés actionnaires détenaient 6,50 % du capital et près de 10 % des droits de vote », a communiqué Orange. Cette nouvelle opération d’actionnariat salarié a été approuvée par le conseil d’administration d’Orange le 21 avril et fait suite à un remboursement fiscal de 2,2 milliards d’euros fin 2020 dans le cadre d’un ancien litige.
 
Le programme d'actionnariat permettra entre autres « à la société d’honorer des obligations liées à des titres donnant accès au capital ou à des programmes de stock-options ou toute autre forme d’allocation d’actions aux salariés (en particulier d’attribution gratuite d’actions ou d’offres réservées au personnel), de conserver des actions pour remise ultérieure à l’échange ou en paiement dans le cadre d’opérations éventuelles de croissance externe et de réduire le capital de la Société ». (Ecofin)
 
Nombre de lectures : 232 fois












Inscription à la newsletter