Connectez-vous

TUNISIE : Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense destitués

Mardi 29 Octobre 2019

Le Président Kaïs Saied
Le Président Kaïs Saied
TUNIS (Reuters) - Le président tunisien Kais Saied a pris sa première grande décision en tant que chef de l'Etat mardi, approuvant le remplacement des ministres des affaires étrangères et de la défense alors que le nouveau parlement se prépare aux négociations de coalition.
 
Saied a été élu président lors de la présidentielle du 13 octobre et a été investi mercredi dernier à la tête de l'Etat, un rôle qui, dans le système politique tunisien, lui confère un contrôle direct sur la politique étrangère et de défense.
 
Cependant, bien que le président soit le plus haut fonctionnaire directement élu, la plupart des pouvoirs sont détenus par une coalition gouvernementale qui requiert une majorité parlementaire.
 
L'islamiste modéré Ennahda, qui a remporté plus de sièges que tout autre parti aux élections législatives du 6 octobre, se prépare à des négociations officielles avec d'autres partis pour nommer un premier ministre et un nouveau gouvernement.
 
Le Parlement étant profondément divisé et Ennahda ne détenant que 52 des 217 sièges, toute nouvelle coalition gouvernementale nécessitera des négociations complexes et potentiellement longues.
 
Si le candidat d'Ennahda au poste de premier ministre n'est pas en mesure de former un gouvernement dans les deux mois, Saied peut nommer un autre candidat qui aurait également deux mois pour essayer de former une coalition avant que de nouvelles élections soient nécessaires.
 
Le Premier ministre Youssef Chahed, qui conservera son poste jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit adopté, a démis Khemaies Jhinaoui de ses fonctions de ministre des affaires étrangères et Abdelkarim Zbidi de celles de ministre de la défense après consultation avec Saied, a déclaré mardi la déclaration de la présidence.
 
Karim Jamoussi, le ministre de la Justice, remplace Jhinaoui comme ministre des Affaires étrangères par intérim, tandis que Sabri Bachtobji remplace Zbidi comme ministre de la Défense par intérim, a ajouté la déclaration.
 
En vertu de la Constitution tunisienne, la nomination ou la révocation des ministres du gouvernement doit être approuvée par le président.
Nombre de lectures : 151 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter