Connectez-vous

Soupçons de biens mal acquis, le président du Tchad visé par une enquête en France

Mercredi 3 Juillet 2024

Mahamat Deby Itno
Mahamat Deby Itno

Après Teodoro Obiang Nguema en Guinée équatoriale, les Bongo au Gabon et les Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville, c’est désormais le président du Tchad, Mahamat Idriss Déby, qui est visé par une enquête ouverte à Paris sur des soupçons de biens mal acquis en France. 

 

Une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet national financier (PNF) en janvier pour détournement de fonds publics et recel « concernant les dépenses vestimentaires de la présidence de la République du Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno », a précisé à l’AFP mardi 2 juillet une source proche du dossier...

 

Les investigations ont été lancées à la suite d’un article de Mediapart en décembre 2023 qui faisait état de plus de 900 000 euros dépensés à Paris par l’homme fort du Tchad en costumes, chemises et autres vêtements de luxe grâce à des versements reçus d’une société tchadienne via une banque. 

 

Selon Mediapart, « les versements ont été opérés depuis une mystérieuse société baptisée MHK Full Business, enregistrée à N’Djamena, et disposant d’un compte au sein de la Banque commerciale du Chari (BCC), l’un des huit établissements bancaires agréés au Tchad ». Les fonds ont été virés le 1er décembre 2021 puis le 4 mai 2023, toujours selon le site d’investigation... 

 

L’enquête a été confiée à l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), selon la source proche...D’autres enquêtes sont en cours à Paris sur des soupçons de biens mal acquis par les familles de dirigeants africains, comme les Bongo au Gabon et les Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville. [Le Monde avec AFP]

Nombre de lectures : 196 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter