Connectez-vous

Rebond spectaculaire des actions, les marchés jouent la relance

Mardi 24 Mars 2020

 Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse mardi, la perspective de voir le Congrès américain et la Maison blanche s’accorder enfin sur un plan de relance massif ayant redonné le goût du risque aux investisseurs malgré la multiplication des mesures de confinement et des indicateurs économiques préoccupants.
 
À Paris, le CAC 40 affiche en clôture un bond de 8,39% (328,39 points) à 4.242,70 points, sa meilleure performance sur une séance depuis le 10 mai 2010, jour de la présentation d’un vaste plan d’aide à l’économie européenne.
 
A Londres, le FTSE 100 a gagné 7,48% et à Francfort, le Dax a progressé de 10,98%. L’indice EuroStoxx 50 a pris 9,24%, le FTSEurofirst 300 7,48% et le Stoxx 600 8,4%, du jamais vu depuis novembre 2008.
 
Au moment de la clôture en Europe, Wall Street affichait elle aussi une hausse spectaculaire, le Dow Jones s’adjugeant 9,19%, le Standard & Poor’s 500 8,05% et le Nasdaq Composite 7,61%.
 
Le Sénat des Etats-Unis semble sur le point de voter un plan de soutien à l’économie américaine de 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d’euros) face à la pandémie de coronavirus, les négociateurs républicains et démocrates ayant fait état de progrès significatifs dans leurs discussions.
 
Un tel plan répondrait aux attentes des investisseurs que les multiples mesures monétaires annoncées depuis deux semaines par les banques centrales n’ont pas suffi à satisfaire. Et il atténuerait un peu l’impact des chiffres historiquement bas des indices PMI “flash” au Japon, en Europe et aux Etats-Unis, qui renforcent le scénario d’un choc économique brutal provoqué par la pandémie de coronavirus.
 
VALEURS
 
Tous les grands secteurs de la cote européenne ont profité du regain d’appétit pour les actifs à risque, plusieurs d’entre eux affichant sur la journée une hausse à deux chiffres: l’indice Stoxx de l’assurance a gagné 15,07%, celui du pétrole et du gaz 15,78%, celui des matières premières 15,87%.
 
En tête du CAC 40 parisien, Axa a repris 17,56%, Safran 20,93%, ArcelorMittal 18,56%.
A Francfort, Daimler a bondi de 27,28% et à Londres, Royal Dutch Shell a rebondi de 20,38% après une chute de près de 50% depuis la mi-février.
 
CHANGES
 
L’optimisme sur l’adoption du plan de relance américain au lendemain de l’annonce par la Réserve fédérale de nouvelles mesures exceptionnelles incluant des achats potentiellement illimités d’obligations sur les marchés favorise la baisse du dollar: l’indice mesurant ses fluctuations face à un panier de référence recule de 0,52% après avoir pris 8% sur les dix séances précédentes.
 
L’euro en a profité pour remonter au-dessus de 1,08 dollar et la livre sterling pour reprendre près de 2% contre le billet vert, s’éloignant de ses récents plus bas historiques.
 
TAUX
 
Les marchés obligataires privilégient eux aussi les bonnes nouvelles en provenance de Washington sur les mauvais chiffres des enquêtes PMI, ce qui se traduit par une remontée des rendements de référence: celui du Bund allemand a repris six points de base à -0,321%, celui de l’OAT française de même échéance près de neuf points à 0,189%.
 
Sur le marché américain, les Treasuries à dix ans affichent un rendement de 0,8882%, en hausse de plus de 12 points de base.
 
PÉTROLE
 
Le baril réduit sa progression mais reste orienté à la hausse, l’optimisme nourri par la relance monétaire et budgétaire étant tempéré par la réalité de la chute de la demande.
Le Brent gagne 1,18% à 27,35 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,77% à 23,54 dollars. Tous deux avaient auparavant pris en séance jusqu’à plus de 5%.
 
Les chiffres de l’American Petroleum Institute (API) attendus en fin de journée devraient montrer une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, un élément défavorable à la remontée des cours. (Reuters)
 
Nombre de lectures : 93 fois












Inscription à la newsletter