Connectez-vous

RDC : le gouvernement demande le départ du porte-parole de la Monusco

Jeudi 4 Août 2022

Le gouvernement congolais a demandé le départ du porte-parole de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco), Mathias Gillmann, en lui reprochant des "déclarations indélicates et inopportunes" dans un contexte de tensions entre L’ONU d’une part et les autorités de Kinshasa et la population de l’est congolais d’autre part, ont rapporté mercredi des médias locaux.
 
Cette demande figure dans une lettre adressée le 28 juillet par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, au quartier général de la Monusco, installé à Kinshasa – dont l’agence Belga a également obtenu une copie. Dans sa correspondance, le chef de la diplomatie congolaise considère que les tensions actuelles entre la Monusco et la population seraient dues "aux déclarations indélicates et inopportunes" du porte-parole de la Monusco. (RTBF)
Nombre de lectures : 62 fois












Inscription à la newsletter