Connectez-vous

RDC: 30 ans après le génocide rwandais, la guerre continue au Kivu

Mercredi 3 Avril 2024

Depuis 30 ans, suite au génocide rwandais, la présence d'extrémistes hutu dans le Nord-Kivu est présentée par Kigali comme une menace justifiant d'intervenir militairement en RDC, directement ou par le biais de mouvements rebelles comme le M23. 

 

Située dans l'Est de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), à la frontière rwandaise, la capitale provinciale du Nord-Kivu a vu arriver à l'été 1994 près d'un million de réfugiés hutu rwandais, poussés par la peur de représailles des nouvelles autorités de Kigali...

 

Depuis 30 ans, la présence d'extrémistes hutu dans la province du Nord-Kivu est présentée par le régime rwandais comme une menace justifiant d'intervenir militairement sur le sol congolais, directement ou par le biais de mouvements rebelles. 

 

Les guerres et conflits se sont succédé depuis 1996, avec encore aujourd'hui la rébellion du M23, majoritairement tutsi, qui, avec l'appui de l'armée rwandaise, contrôle de larges pans du Nord-Kivu et encercle Goma. Ils prétendent se battre pour la défense des populations tutsi congolaises. [AFP]

 
Nombre de lectures : 282 fois











Inscription à la newsletter