Connectez-vous

Pour Yewwi, « les fraudes massives à Matam, Podor, Kanel et Ranérou sont inacceptables »

Jeudi 4 Août 2022

Déthié Fall, mandataire national de Yewwi askan wi
Déthié Fall, mandataire national de Yewwi askan wi
« Des procès-verbaux sans signature, c'est de la fraude pure, fabriquée.  Le peuple ne laissera pas passer cette confiscation de la volonté populaire. Nous ne leur laisserons pas voler 240 000 voix, quitte à reprendre le vote dans ces zones.»

Aïda Mbodj, responsable de la coalition Yewwi Askan Wi, n’a pas pris de gants pour dénoncer « les fraudes massives » relevées dans les départements de Matam, Podor, Kanel et Ranérou (nord du pays).
 
Elle réagissait ainsi après l’exposé du mandataire national de la YAW relatif aux « fraudes massives » relevées dans les procès-verbaux des scrutins législatifs du 31 juillet 2022 dans ces zones du septentrion sénégalais que certains comparent à un « titre foncier » du président sénégalais.
 
Selon Déthié Fall, le chef de l’Etat sénégalais et ses relais dans ces départements « veulent corriger des procès-verbaux afin d’obtenir des chiffres qui leur permettraient de se rattraper sur la proportionnelle. Cela est inacceptable et inadmissible. »
 
A cet égard, il a indiqué que les travaux de contrôle et d’identification des procès-verbaux déjà entamés par la Commission nationale de recensement des votes risquent de tirer en longueur à partir du jeudi 4 août. Yeewi askan wi va demander une suspension de la proclamation des résultats provisoires annoncée pour ce jeudi 4 août afin de statuer sur les "PV frauduleux". 
 
« La volonté manifeste de Macky Sall est clairement de confisquer la volonté populaire exprimée par le peuple sénégalais le 31 juillet par le truchement de falsifications de documents. Nous ferons obstacle à cette tentative », a dit El Hadj Malick Gackou.
 
Pour Moussa Tine, « Macky Sall a perdu la majorité populaire et la majorité parlementaire. C’est fini pour lui. De toutes façons il va partir…»
 
Selon Ousmane Sonko, la défaite, déjà nette, de Macky Sall et de ses troupes aurait été beaucoup plus béante si les incompréhensions relatives au fonctionnement du vote dans l’inter-coalition Yaw-Wallu avaient été amoindries au cours des scrutins de dimanche dernier.
Nombre de lectures : 96 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter