Connectez-vous

Plus de 72.000 déplacés en huit jours suite aux combats au Nord-Kivu

Vendredi 27 Mai 2022

Plus de 72.000 personnes ont fui leurs maisons en huit jours dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) pour échapper aux combats entre l'armée et les rebelles du M23, a alerté vendredi le Haut commissariat aux réfugiés (HCR). Deux ONG, le Comité international de secours (IRC) et le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), ont de leur côté chiffré à 37.000 le nombre de déplacés en quatre jours dans la même région, soulignant le besoin urgent d'aide humanitaire pour ces dizaines de milliers de personnes.
 
Les affrontements ont repris récemment dans le territoire de Rutshuru, théâtre habituel des combats avec le M23, et se sont étendus cette semaine au territoire voisin de Nyiragongo, plus proche de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. "Des milliers de familles ont été contraintes de fuir cette nouvelle vague de violence. Certaines ont dû marcher sur plus de 20 km pour arriver dans les faubourgs de Goma", a déclaré Caitlin Brady, directrice du NRC en RDC.
 
"Le HCR est profondément préoccupé par les besoins urgents et importants de plus de 72.000 personnes déplacées" par les combats depuis le 19 mai, écrit l'agence onusienne dans un communiqué. (AFP)
Nombre de lectures : 101 fois












Inscription à la newsletter