Connectez-vous

Philippines : Une prison prise d'assaut, 150 détenus s'évadent

Mercredi 4 Janvier 2017

MANILLE (Reuters) - Une centaine d'individus armés lié à des rebelles musulmans a pris d'assaut une prison du sud des Philippine mercredi et libéré plus de 150 détenus, dont des islamistes, ont annoncé les autorités.
 
L'attaque, lors de laquelle un gardien a été tué, s'est produite dans la ville de Kidapawan, à la prison du district de Cotabato Nord sur l'île de Mindanao. Sur les 1.511 détenus qui s'y trouvaient, 158 ont réussi à prendre la fuite.
 
Depuis, deux évadés se sont rendus et six ont été tués, selon le bureau du président.
Les Philippines catholiques connaissent depuis plusieurs décennies des rébellions musulmanes dans le sud de l'archipel.
 
La gouverneure par intérim du Cotabato Nord, Shirlyn Macasarte, a expliqué que ses services avaient reçu au deuxième trimestre 2016 un renseignement concernant un projet des Combattants islamiques pour la liberté du Bangsamoro (BIFF) de libération de leurs membres.
 
Le BIFF est un groupe dissident du Front Moro islamique de libération (FMIL). "Ils avaient participé à des meurtres et en même temps, je pense qu'ils ont de l'expérience dans la fabrication de bombes. Aussi les avons-nous surveillés de près", a déclaré la gouverneure à la chaîne de télévision ANC.
Celui qui a dirigé l'attaque de la prison, connu sous le pseudonyme de Commandant Derbie, a des liens avec le BIFF, a ajouté Shirlyn Macasarte.
 
Des membres du FMIL et du BIFF seraient derrière le meurtre il y a deux ans de 44 commandos de la police qui étaient en mission secrète pour capturer un fabricant de bombe malaisien pour lequel le département d'Etat américain avait promis une récompense de cinq millions de dollars.
 
Le gouvernement de Manille a signé en 2014 un accord de paix avec le Front Moro islamique de libération, le plus important groupe rebelle musulman, mais des accrochages sont toujours signalés avec des organisations de moindre ampleur.
 
Nombre de lectures : 90 fois












Inscription à la newsletter