Connectez-vous

OCP SCHOOL LAB : La zone écologique des Niayes se fertilise

Vendredi 8 Novembre 2019

Filiale de l’Office chérifien des phosphates (Ocp), Ocp Africa a lancé hier la troisième campagne du programme « Ocp School Lab » dans la zone agroécologique des Niayes, en collaboration avec la Société internationale islamique de Financement (Itfc) affiliée à la Banque islamique de développement (BID).
 
Ocb school lab est une caravane de sensibilisation fournissant aux agriculteurs, via un laboratoire mobile, des analyses de sol, des recommandations d’engrais adaptés à leurs besoins et des formations aux bonnes pratiques agricoles pour améliorer la productivité des cultures et les revenus des producteurs.
 
Cette campagne s’adresse particulièrement à 5000 agriculteurs engagés dans la production d’oignons et de pommes de terre dans la zone agroécologique des Niayes. Le laboratoire mobile d’analyse des sols permet d’effectuer un diagnostic rapide de la fertilité des sols en temps réel. Ce diagnostic permet de déterminer les besoins nutritifs du sol et de proposer des fertilisants pour améliorer la productivité.
 
La cérémonie de lancement s’est tenue au siège de l’Union des groupements maraichers de Méouane à Mboro, en présence du maire de la commune de Mboro, du directeur du développement régional de Thiès, du sous-préfet de Méouane, de la directrice de l’Agence nationale de conseil agricole et rural (Ancar) et des représentants de l’Itfc et d’Ocp Africa.
 
Tout comme les récipiendaires du projet, ils indiquent à l’unisson que son implémentation dans la zone des Niayes va permettre de capitaliser davantage un fort potentiel agricole. Notamment en prenant en charge la problématique de la fertilisation des sols. Directeur général de la Société internationale islamique de financement, Hani Salem Sonbol indique que cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme "Arab Africa Trade Bridges"de l’Itfc visant à renforcer l’intégration commerciale entre l’Afrique et le Moyen Orient.
 
« Il existe une réelle possibilité pour les petits producteurs africains de tirer parti des opportunités offertes aux entreprises tout au long de la chaine de valeur de l’agriculture. Le partenariat avec Ocp Africa y contribuera grâce à l’innovation, au partage des connaissances et au développement des capacités » ajoute Hani Salem Sonbol. Il précise, du reste, que la présente campagne vient s’ajouter aux deux précédentes menées depuis l’année dernière qui ont permis d’accompagner 8000 fermiers sur la culture du riz, de l’arachide, du mil et du maïs dans la Vallée du fleuve Sénégal et dans le bassin arachidier. (Par Mohamed NDJIM)
 
 
 
Nombre de lectures : 87 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter