Connectez-vous

Mosquée de Québec : Trudeau parle d'attentat terroriste

Lundi 30 Janvier 2017

QUEBEC (Reuters) - Six personnes ont été tuées et huit autres blessées dans l'attaque d'une mosquée de Sainte-Foy, dans la ville de Québec, dimanche lors des prières du soir, acte que le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a décrit comme un "attentat terroriste contre des musulmans".
 
Deux suspects ont été arrêtés, a rapporté la police sans donner de précisions sur eux pas plus que sur leur mobile.
 
"On a six décès confirmés, des gens âgés entre 35 et 70 ans", a dit à la presse Christine Coulombe, porte-parole de la Sûreté du Québec, en ajoutant qu'il y avait huit blessés et que 39 personnes étaient saines et sauves.
 
Tout d'abord, le président de la mosquée, Mohamed Yangui, avait parlé de cinq tués et un témoin a raconté que deux ou trois assaillants avaient ouvert le feu sur la quarantaine de personnes à l'intérieur du Centre culturel islamique de la ville de Québec. La police a dit par la suite que deux personnes seulement étaient impliquées dans l'attaque.
 
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré sur Twitter: "Ce soir, les Canadiens pleurent les victimes de l'attaque lâche dans une mosquée de Québec. Mes pensées sont avec les victimes et leurs familles."
 
"Nous condamnons cette attaque terroriste contre des musulmans dans un lieu de culte(...)", a-t-il dit par ailleurs.
 
"Les Canadiens musulmans représentent une part importante du tissu national, et ces actes insensés n'ont aucune place dans nos communautés, nos villes et notre pays", a-t-il continué.
 
Pour Mohamed Yacoub, coprésident d'un centre communautaire musulman d'un faubourg de Montréal, "L'attentat terroriste survenu dans la paisible ville de Québec marque un jour triste pour tous les Québécois et tous les Canadiens".
 
SECURITE DES MOSQUEES RENFORCEE A NEW YORK
A Paris, la présidence française a déclaré dans un communiqué que François Hollande "dénonce avec la plus grande fermeté l'odieux attentat qui a provoqué la mort d'au moins six personnes et de nombreux blessés dans une mosquée à Québec".
 
"Le président de la République adresse un message de sympathie, d'affection et de solidarité au Premier ministre du Québec Philippe Couillard et au Premier ministre du Canada Justin Trudeau", lit-on dans le communiqué de l'Elysée.
 
La fusillade est survenue durant le week-end où Justin Trudeau avait déclaré que le Canada accueillerait les réfugiés, après la suspension de l'accueil des réfugiés aux Etats-Unis pendant quatre mois et l'interdiction de l'entrée des ressortissants de sept pays à majorité musulmane pendant trois mois.
 
Les agressions visant la communauté musulmane se sont multipliés dans la province de Québec ces dernières années.
 
En juin, une tête de porc avait été déposée devant la porte du centre culturel islamique ciblé dimanche. Dans la province voisine, l'Ontario, un incendie criminel a visé une mosquée au lendemain des attentats de Paris le 13 novembre 2015.
 
A New York, le maire, Bill de Blasio, a annoncé dimanche que la police renforçait la protection des mosquées à la suite de la fusillade de Québec. "Tous les New-Yorkais doivent faire preuve de vigilance. Si vous voyez quelque chose, dites-le", a-t-il dit écrit sur Twitter.
 
Nombre de lectures : 34 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter