Connectez-vous

Mort de l'étudiant Fallou Sène: Le Saes décrète 48 heures de grève à partir de mercredi

Mercredi 16 Mai 2018

Mort de l'étudiant Fallou Sène: Le Saes décrète 48 heures de grève à partir de mercredi
Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) a annoncé avoir décidé de décréter à partir de mercredi un mot d’ordre de grève de 48 heures pour manifester sa solidarité à l’endroit des étudiants du Sénégal suite à la mort mardi d’un pensionnaire de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis dans des affrontements avec des forces de l’ordre.

"Nous allons dès demain (mercredi) décréter un mot d’ordre de grève de 48 heures pour marquer notre solidarité et notre soutien à l’endroit des étudiants mais aussi pour protester contre la réaction disproportionnée des forces de l’ordre" à l’encontre des étudiants, a déclaré depuis Ziguinchor son secrétaire général Malik Fall.
 
Le secrétaire général du SAES séjourne dans la capitale du sud du Sénégal où il était venu procéder à une remise de matériels médicaux au centre médical de l’Université Assane Seck de Ziguinchor.
 
"La réaction des forces de l’ordre est très disproportionnée face à des étudiants qui réclamaient de façon légitime leurs bourses. Il y ‘a eu mort d’homme. C’est la énième fois que cela arrive dans les universités publiques", a-t-il dit.
 
Il a rappelé le cas de "Balla Gaye et de Bassirou Faye’’, deux pensionnaires de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, qui ont perdu la vie dans les mêmes circonstances, le 31 janvier 2001 et le 14 août 2014 respectivement.
 
"Nous allons étudier avec un pool d’avocats la possibilité de nous constituer partie civile parce que ce qui s’est passé à Saint-Louis est extrêmement grave", a poursuivi le secrétaire général du SAES.
 
Des affrontements survenus mardi à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ont entraîné la mort d’un étudiant répondant au nom de Mouhamadou Fallou Sène. 
 
Cette manifestation était organisée par les étudiants de l’UGB, deuxième université publique sénégalaise, dont les pensionnaires réclamaient le paiement de leurs bourses et de meilleures conditions de travail.

Le corps de la victime sera acheminé à Dakar pour les besoins d’une autopsie, selon les autorités administratives de Saint-Louis qui ont fait également état de 20 gendarmes blessés et transférés à l’hôpital pour des soins, suite à ces incidents. (APS)


 
Nombre de lectures : 98 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter