Connectez-vous

Les importations et les exportations ont augmenté de 0,7% durant les 3 premiers trimestres en Chine

Samedi 24 Octobre 2020

Les importations et les exportations ont augmenté de 0,7% durant les 3 premiers trimestres en Chine
Selon la douane, durant les 3 premiers trimestres cette année, les importations et les exportations de marchandises s’élèvent à 23120 milliards de yuans en Chine, en hausse de0,7% en glissement annuel. Les exportations ont atteint 12710 milliards de yuans, soit une progression de 1,8%. Les importations s’établissent à 10410 milliards de yuans, en baisse de 0,6%. Le montant accumulé d’exportations pendant les 8 premiers mois et le montant accumulé d’importations et d’exportations des 3 premiers trimestres ont enregistré une croissance positive.
 
Selon Li Kuiwen, porte-parole et directeur du département de statistiques et d’analyse de l’Administration générale des douanes, depuis cette année, face à l’épidémie, la Chine a renforcé les politiques macroéconomiques, de manière à réaliser parallèlement des progrès majeurs dans la lutte contre l’épidémie et le développement économique et social. Des politiques visant à stabiliser le commerce extérieur continuent à porter des fruits. Les exportations et les importations affichent une tendance plus prometteuse que prévu. Le rythme de croissance s’est établi à-6,5%, -0,2% et 7,5% respectivement aux 1er, 2e et 3e trimestres. Malgré la baisse considérable au 1er trimestre, la tendance baissière a été freinée au 2e trimestre. On a assisté à un rebond notable au 3e trimestre.
 
Selon Li Kuiwen, les statistiques sur le commerce extérieur des 3 premiers trimestres montrent des tendances suivantes :
 
Les exportations sont résilientes. À partir d’avril, les exportations chinoises ont augmenté pendant 6 mois consécutifs. La croissance a dépassé les attentes du marché et s’est chiffrée à 1,8% durant les 3 premiers trimestres. Les exportations de fournitures anti-épidémiques ont contribué pour 2,2 points de pourcentage à la croissance d’exportations. Des marchandises de “l’économie à la maison”ont contribué pour 1,1 point de pourcentage aux exportations. La reprise ordonnée du travail et de la production en Chine a contribué à remplir des carnets de commande pour les importations et les exportations.
 
Les belles perspectives de la demande d’importations ont contribué à la hausse des importations. La Chine a été la première au monde à reprendre le travail et la production. Elle n’a cessé de consolider la reprise économique et des progrès réalisés dans la lutte contre l’épidémie. La reprise économique se poursuit de façon stable en Chine, ce qui a contribué à la reprise des importations. Au troisième trimestre, les importations chinoises ont atteint 3880 milliards de yuans, soit une progression de4,3% en glissement annuel.
 
La part de marché de la Chine n’a cessé d’augmenter. Selon l’estimation mensuelle de l’Organisation mondiale du commerce sur le commerce des marchandises de principales économies, de janvier à juillet, les exportations et les importations chinoises ont représenté 12,6% du marché mondial. Les exportations ont représenté 13,8% du marché mondial, et les importations, 11,3%, soit 1, 1,1 et 0,8 point de pourcentage en plus en glissement annuel, établissant un nouveau record en matière de part de marché à l’international dans ces trois catégories.
 
Durant les 3 premiers trimestres, la progression notable dans les exportations et les importations réalisées par des entreprises privées met en avant leur rôle “stabilisateur du commerce extérieur”. Durant les 3 premiers trimestres, les exportations et les importations réalisées par des entreprises privées ont progressé de 10,2% en glissement annuel pour atteindre10660 milliards de yuans, représentant 46,1% du commerce extérieur de la Chine, en hausse de 4 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année dernière.
 
Les importations et les exportations avec les partenaires commerciaux principaux continuent à augmenter. L’Association des nations de l'Asie duSud-Est (ASEAN) est le 1er partenaire commercial de la Chine. Les exportations et les importations avec l’ASEAN, l’Union européenne, les États-Unis, le Japon et la Corée ont atteint respectivement 3380 milliards de yuans, 3230 milliards de yuans, 2820 milliards de yuans, 1610 milliards de yuans et 1450 milliards de yuans, en hausse de 7,7%, 2,9%, 2%, 1,4% et 1,1%. L’ASEAN, qui représente 14,6% du commerce extérieur de la Chine, est devenue le 1er partenaire commercial de la Chine.
 
Selon Li Kuiwen, la douane chinoise a proposé 56 mesures pour stabiliser le commerce extérieur et les investissements étrangers, et faciliter davantage le dédouanement. En septembre, le délai de dédouanement global pour les importations et les exportations s’est établi respectivement à 35,02 heures et 1,86 heure en Chine, soit 64,04% et 84,87% en moins par rapport à 2017. Le délai de dédouanement global pour les importations et les exportations a affiché une baisse pendant 5 mois consécutifs. Cette année, avec la réduction et l’exonération des frais de retard de déclaration d’importations, des frais de retard de paiement de taxes et l’exemption des intérêts des taxes sur des produits qui, destinés au commerce de sous-traitance au départ, ont été finalement destinés à la vente en Chine, des entreprises ont pu économiser presque 200 millions de yuans au total.
 
Durant les 3 premiers trimestres, les exportations et les importations chinoises vers les pays riverains de l’initiative “ la Ceinture et la Route ”s’élèvent à 6750 milliards de yuans, en progression de 1,5%. Les exportations et les importations vers ces pays ont atteint respectivement 3850 milliards de yuans, en hausse de 2,8% et 2900 milliards de yuans, en baisse de 0,3%. Les exportations et les importations vers les principaux partenaires commerciaux se sont accrues rapidement. Les exportations et les importations avec le Vietnam, la Turquie, la Pologne et le Thaïlande ont progressé respectivement de 18,5%, 17,1%, 13% et 10,9%.
 
“Cette année, l’Administration générale des douanes poursuit parallèlement la prévention et le contrôle de l’épidémie et la coopération commerciale dans le cadre de l’initiative “la Ceinture et la Route“, afin de promouvoir un développement de haute qualité et la construction conjointe de “ la Ceinture et la Route””, a déclaré Li Wenkui. D’abord, il faut promouvoir le concept de coopération de “la douane, du contrôle frontalier et de la connexion intelligents”. Ensuite, il faut aussi approfondir la coopération en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie. Et puis, il convient de promouvoir le développement de trains de fret Chine-Europe. Pour finir, il faut soutenir la coopération en matière de reconnaissance mutuelle des opérateurs économiques agréés (OEA). La douane chinoise, par tous les moyens, promeut la reconnaissance mutuelle des OEA et a déjà signé des accords de reconnaissance mutuelle avec 15 économies, dont l’Union européenne, le Japon et la Corée. Ils couvrent 42 pays (régions), soit 50% des pays (régions) membres du programme d’OEA, y compris 19 pays riverains de l’initiative “la Ceinture et la Route”.
 
Du Haitao (journaliste au Quotidien du Peuple)
Nombre de lectures : 91 fois












Inscription à la newsletter