Connectez-vous

Les forces du Tigré accusées de commettre des exactions contre les civils en Amhara

Samedi 4 Septembre 2021

D'après divers témoignages recueillis par l'agence Associated Press, les forces du Tigré s'en prennent désormais aux civils de la région voisine d'Amhara en guise de représailles pour les exactions subies par leur peuple aux mains des troupes fédérales éthiopiennes et de leurs alliés. Plus d'une douzaine de témoins font état de tueries de civils, de bombardements de sites religieux, des pillages de magasins et même des centres de santé et des écoles.
 
Ici comme au Tigré, le passage des combattants est suivi par la désolation chez les civils et le déplacement des centaines de milliers de personnes. "C'est un mensonge de dire qu'ils ne visent pas les civils et les infrastructures", a déclaré Birhanu Mulu, directeur de l'hôpital de la ville de Nefas Mewucha, dans la région d'Amhara. Il ajoute que son équipe a dû transférer quelque 400 patients ailleurs pour qu'ils soient soignés après le saccage de l’hôpital par les combattants tigréens. …
 
Les États-Unis, qui dénoncent depuis des mois les abus commis à l'encontre des Tigréens, ont vivement critiqué cette semaine les forces du Tigré. "Dans la région d'Amhara, nous sommes au courant que les forces du Tigré ont pillé les entrepôts et causé une grande destruction dans tous les villages par lesquels elles sont passées", s’est indigné Sean Jones, un responsable de l'agence américaine USAID, à l’antenne de l'Ethiopian Broadcasting Corporation. (AP/VOA)
Nombre de lectures : 71 fois












Inscription à la newsletter