Connectez-vous

Les discussions USA-Chine favorisent la prise de risque

Mardi 8 Janvier 2019


PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mardi, toujours portées par la perspective d’avancées dans les discussions entre Chinois et Américains sur les barrières douanières, un thème qui permet aussi à Wall Street de poursuivre le rebond à l’oeuvre depuis le lendemain de Noël.
 
À Paris, le CAC 40 a clôturé sur une progression de 1,15% (54,1 points) à 4.773,27 points, sa meilleure clôture depuis le 19 décembre. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,74% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,52%
 
L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,7%, le FTSEurofirst 300 1,06% et le Stoxx 600 0,87%. Au plus haut depuis le 17 décembre, ce dernier a regagné près de 5% sur les sept dernières séances.
 
Les négociations engagées lundi à Pékin entre responsables américains et chinois se poursuivront mercredi pour une troisième journée, a annoncé un membre de la délégation américaine. Auparavant, Donald Trump avait assuré que les pourparlers se passaient “très bien”.
 
“Le président américain s’était vanté de la bonne santé de la Bourse américaine pendant la majeure partie de 2018 mais l’évolution baissière des derniers mois pourrait l’avoir incité à adopter une position plus souple sur le commerce”, note David Madden, de CMC Markets.
 
CHANGES
 
Les mauvais chiffres de l’industrie allemande ont pénalisé l’euro, qui cède 0,3% face au dollar à 1,1440 contre plus de 1,1480 en tout début de journée.
 
Le dollar en profite pour reprendre 0,23% face à un panier de devises de référence après le plus bas de près de trois mois touché lundi, conséquence de la montée des anticipations de pause dans la remontée des taux d’intérêt de la Réserve fédérale. Le billet vert est toutefois en baisse face au yen.
 
La livre sterling abandonne quant à elle 0,4% contre la devise américaine, l’approche du vote de la Chambre des communes britannique sur le projet de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne alimentant la volatilité.
 
PÉTROLE
 
Les cours du pétrole poursuivent leur remontée, soutenus à la fois par les espoirs de détente commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, une issue qui favoriserait la demande mondiale, et par les réductions de production de l’Opep.
 
Le Brent prend 2,4% à 58,71 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) grimpe de 2,7% à 49,84 dollars.
 
Certains investisseurs mettent toutefois en avant la persistance de risques non négligeables susceptibles de freiner la demande dans les prochains mois. S&P Global Ratings a par ailleurs réduit de 10 dollars ses prévisions de cours moyen pour 2019, à 55 dollars pour le Brent et 50 pour le WTI.
Nombre de lectures : 56 fois












Inscription à la newsletter