Connectez-vous

Le président Alassane Ouattara gracie le général Bruno Dogbo Blé et 50 autres personnalités

Samedi 24 Février 2024

C’est dans une déclaration solennelle, prononcée jeudi soir à l’issue d’un Conseil national de sécurité, que Fidèle Sarassoro, le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité, a dressé un bilan positif du dispositif de la CAN. Le président ivoirien exhorte son équipe à poursuivre « l’esprit de cohésion », a-t-il dit. 

 

Sur cette lancée, le chef de l’État a gracié 51 personnalités condamnées lors des crises qui ont secoué le pays...Réagissant à ces grâces, le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH), continue de demander des réparations...

 

Cette grâce présidentielle est un signe de rassemblement adressé à la classe politique. C’est aussi un signe de décrispation envers deux opposants présentés comme étant les plus fermes vis-à-vis du président. Car sur le papier, cette grâce concerne essentiellement des personnalités qui ont participé à la désobéissance civile en 2020. Y figurent aussi des soutiens importants de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro...

 

Reste maintenant plusieurs questions en suspens à résoudre d’ici la présidentielle de 2025 : la réintégration de Laurent Gbagbo sur la liste électorale, le statut de Guillaume Soro, actuellement en exil dans la sous-région, et de manière plus large, la question de la liste électorale, décriée par l’opposition lors des municipales. [RFI]

 
Nombre de lectures : 346 fois











Inscription à la newsletter