Connectez-vous

Le Sénégal risque de devenir un pays « sans diplômés » (par Khalifa Ababacar Tall)

Mardi 28 Mai 2024

Khalifa Ababacar Tall, archiviste-documentaliste
Khalifa Ababacar Tall, archiviste-documentaliste

Lors du Conseil interministériel consacré aux Examens et Concours 2023-2024, le Ministre du l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Dr El Hadji Abdourahmane DIOUF, a alerté sur l'état d'archivage de l'Office du Bac qui, selon lui, est « assez archaïque » et qu'il « suffit d’un petit incendie pour que toutes les archives des diplômes du Sénégal de 1956 à maintenant disparaissent ».

 

Cette éventualité qui fait froid dans le dos risque malheureusement de survenir si des mesures idoines ne pas prises pour préserver les archives de l'Office du Bac. Le feu, tout comme l'eau, la lumière, l'humidité, certains insectes et la poussière, est l’un des pires ennemis du document dont l'origine peut être accidentelle ou criminelle.

 

On se rappelle des évènements de juin 2023 pendant lesquels les archives de la Faculté des lettres de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar ont été prises d’assaut par des manifestants provoquant la destruction de milliers d'archives (dossiers d’étudiants, des mémoires, des thèses, des documents administratifs, etc.) et la perte d'un pan important de la mémoire de cette institution.

Au-delà des discours, la question de l’archivage et de la numérisation doit être résolument réglée dans le cadre d'un programme national prenant en charge toutes les étapes de la chaine documentaire en donnant aux archivistes beaucoup plus de responsabilités dans la conception et la mise en œuvre des projets de numérisation des archives publiques.

 

Khalifa Ababacar Tall,

Archiviste, Master en Sciences de l’information documentaire

tallkhalifaababacar@gmail.com

Nombre de lectures : 190 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter