Connectez-vous

La revue de presse du 12 mars 2018

Lundi 12 Mars 2018

La présentation du trophée de la Coupe du monde à Dakar, un des points d’actualités parmi les plus en vue, côtoie de nombreux sujets politiques à la Une de la livraison de lundi de la presse quotidienne.

"Macky Sall gonfle les Lions du foot", affiche ainsi le quotidien national Le Soleil, se faisant l’écho de la réception de la Coupe du monde au Sénégal, lors d’une cérémonie organisée au palais de la République.
 
"Le trophée de la Coupe du monde a été reçu avec faste hier par le président de la République au palais. Macky Sall a exhorté l’équipe nationale à remporter l’épreuve prévue en Russie du 14 juin au 15 juillet et d’inscrire son nom au palmarès de la CAN dès 2019", écrit le journal.
 
"En séjour de 48h à Dakar, le trophée de la Coupe du monde a été réceptionné au palais hier" dimanche, une occasion pour le président de la République "d’inciter les Lions à se battre pour le ramener dans trois mois", écrit Libération.
 
"C’est un hourra triomphal que les nombreux fans du football ont poussé hier devant les grilles du palais à l’exhibition du trophée de la Coupe du monde devant le palais de la République", note Sud Quotidien.
 
Les sujets politiques ne sont pas en reste, avec par exemple Walfquotidien qui annonce que l’avocate Aïssata Tall Sall, maire de Podor, sera candidate à la présidentielle 2019.
 
En attendant, "Macky Sall tend la main à Diagne Fada", si l’on en croit L’Observateur. "Venu présenter ses condoléances, suite au décès du père de Modou Diagne Fada, le président Macky Sall a appelé le leader de la coalition Mankoo Yeesal à venir travailler avec lui, pour l’intérêt de la nation", écrit le journal.
 
"Macky Sall drague Fada", renchérit Libération. "Je veux que tu viennes me soutenir", a dit le président Sall à l’endroit du député Modou Diagne Fada, selon le même journal.
 
Suivant un angle moins consensuel, Vox Populi se fait l’écho de nouvelles attaques de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck visant le président de la République. L’ex maire de Thiès estime que "le président de la République est faible", assurant que sa "première préoccupation, c’est de remettre de l’ordre au Sénégal".
 
Le Témoin quotidien, pendant ce temps, rapporte que la police "a, de nouveau, réprimé avec une férocité excessive, vendredi dernier, la tentative de sit-in de l’opposition programmée par l’Initiative pour des élections démocratiques (IED)".
 
"Les organisateurs prévoyaient de demander au ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, de quitter définitivement (son poste, place Washington) après sa bourde langagière au cours de laquelle il aurait déclaré publiquement qu’il mettrait tout en œuvre pour faire gagner son candidat Macky Sall", ajoute Le Témoin quotidien.
 
A la lisière de la politique et de la gouvernance, Enquête s’intéresse aux institutions "domestiquées", à l’image de l’Inspection générale d’Etat (IGE), de l’OFNAC (Office national de lutte contre la fraude et la corruption) et de la Cour des comptes, qui "n’ont pas informé le peuple de leurs enquêtes".
 
"Les rapports 2015 et 2016 de la Cour des comptes sont sur la table du chef de l’Etat", selon le journal. Citant Birahim Seck du Forum civil, il ajoute : "A ce rythme, il vaut mieux dissoudre les corps de contrôle".
 
Pour le reste, la presse quotidienne rend hommage à Mouhamadou Mbodj, un pionnier du Forum civil, antenne sénégalaise de Transparency International. Son décès représente "une grosse perte pour la société civile" et le Forum civil en particulier dont il était le coordonnateur.
 
La perte d’un "héraut", écrit Le Soleil. "Le vigie Mbodj parti, la transparence en deuil" (Walfquotidien) et la lutte contre la corruption "perd un pionnier" (Vox Populi).
 
 
 
Nombre de lectures : 52 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter