Connectez-vous

La promotion du contenu local dans les régions minières au Sénégal…, un pas vers plus de justice sociale

Mardi 17 Septembre 2019

Les régions d’implantation des entreprises minières sont pour la plupart à un seuil de développement embryonnaire malgré les actions menées par ces entreprises à travers la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).
 
En effet, le paradoxe de l’abondance dont témoignent ces régions combine l’existence de ressources minières à une pauvreté ironique et appelle à une convergence d’actions émanant de la société civile, de l’État et des populations locales directement impactées par l’exploitation des mines.
 
Le contenu local représente un concept globalisant qui intéresse le développement durable et qui a une vocation compensatrice. En effet, son objectif premier est de promouvoir les potentialités locales et d’impulser un développement des zones minières à travers la formation et l’achat local.
 
La promotion des potentialités se fait par l’identification des secteurs porteurs de la zone et sa corrélation avec les besoins de l’entreprise minière. À ce stade, il apparaît plus facile d’orienter la formation des jeunes et du secteur privé local vers des secteurs prometteurs tels que la formation sur les engins lourds axée sur la sécurité du personnel, du site et de la machine, les tours d'inspection, les postes de conduite, les procédures de démarrage/d'arrêt des machines et des chantiers, les procédures de fonctionnement de base en fonction des besoins de l'industrie, les fondamentaux du terrassement pour permettre à un conducteur de développer ses compétences afin de manier l'engin avec une grande efficacité et en toute sécurité.
 
Cette spécification de la formation aboutit à une catégorisation des marchés locaux : les marchés de services et d’équipement, les marchés de commerce général, les marchés de personnel, les marchés de transport et de logistique, les marchés de construction et les divers. Au total au dénombre environ 6 types d’achats locaux.
 
Toutefois, il convient de préciser que le terme achat local ne fait pas uniquement référence à l’acquisition/sollicitation de services ou produits moyennant finances.
 
L’achat local fait aussi référence à l’approvisionnement en main d’œuvre local des entreprises minières via les structures d’emploi, les plateformes de fournisseurs de l’industrie minière, Groupes Techniques Achat Local ou Groupes Techniques Emploi, les chambres consulaires ou l’Inspection du Travail et de la sécurité sociale. 
 
Un exemple intéressant de l’approvisionnement en main d’œuvre local est celui de l’entreprise minière Sabadola Gold Operations. En effet, sur un effectif de 1209 salariés, 30% sont de la localité (Sabodala) et 13% sont issus des autres contrées de la région de Kédougou. Globalement plus de 40% des salariés de la SGO sont de la région de Kédougou. La part qui reste est réservée aux salariés en provenance des autres régions du Sénégal (50%) et des salariés expatriés (7%) (SGO, 2016).
 
Malgré les reformes apportées au code minier et pétrolier en vue de renforcer la dimension contenu local dans le secteur extractif au Sénégal, la transparence attendue des entreprises et la redevabilité que doivent exiger les populations locales restent encore insatisfaisantes.
 
Fatou Cheikh DIENG,
Juriste, environnementaliste
fatoucdieng@gmail.com
Nombre de lectures : 93 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter