Connectez-vous

La justice tunisienne casse la condamnation d'un journaliste à 5 ans de prison

Vendredi 8 Mars 2024

La Cour de cassation en Tunisie a annulé mercredi la condamnation d'un journaliste à cinq ans de prison, ouvrant la voie à sa remise en liberté dans l'attente d'un nouveau procès, a annoncé son avocat à l'AFP. 

 

Khalifa Guesmi, correspondant de Mosaïque FM, la radio plus écoutée de Tunisie, avait été condamné en novembre 2023 à un an de prison, peine alourdie à cinq ans en appel, pour avoir divulgué des informations sur les services de sécurité. La Cour de cassation a "invalidé le jugement de cinq ans et ordonné de le revoir en appel", a indiqué à l'AFP son avocat, Me Rahal Jallali...

 

Le journaliste reste sous le coup de poursuites d'après son avocat, en vertu de l'article 34 de la loi antiterroriste qui "punit de dix à vingt ans d'emprisonnement" quiconque publie des informations "au profit d'une organisation ou entente terroriste". [AFP]

Nombre de lectures : 223 fois











Inscription à la newsletter